Danger et Toxicité des vitamines

De DidaQuest

Vitamine A

  • Les effets toxiques de la vitamine A apparaissent lorsque les protéines qui la fixent sont saturées, engendrant une libération de vitamine A pouvant attaquer les cellules.
  • En règle générale, le surdosage d'origine alimentaire est rare, il peut cependant avoir lieu chez les sujets prenant des compléments en vitamine A. L'hypervitaminose provoque des nausées, des douleurs abdominales, des diarrhées et une perte de poids. Le système nerveux et le système musculaire peuvent aussi être touchés et causer des symptômes tels que perte d'appétit, irritabilité, nervosité, fatigue, insomnie, maux de tête et faiblesses musculaires:
  • Une toxicité sévère induite par la vitamine A (hypervitaminose) sous la forme de vitamine A préformée (rétinol), laquelle est absorbée rapidement mais éliminée lentement, est relativement rare. Les symptômes en sont les suivants : nausée, maux de tête, fatigue, perte d’appétit, vertiges, sécheresse de la peau et œdème cérébral.
  • Une toxicité chronique résulte de l’ingestion de quantités importantes de vitamine A préformée pendant plusieurs mois ou plusieurs années. La consommation de plus de 25 000 UI/jour pendant plus de 6 ans et de plus de 100 000 UI/jour pendant plus de 6 mois est considérée comme toxique, mais il existe d’importantes variations entre individus. Une hypervitaminose A sévère peut provoquer des lésions hépatiques, des hémorragies et le coma.
    • Risques pendant la grossesse

Le développement normal du fœtus requiert un apport suffisant de vitamine A. Suite à des études animales avec de l'acide rétinoïque, il a été suggéré que la consommation de doses élevées de rétinol pendant la grossesse peut provoquer des malformations chez le nouveau-né.

Toutefois, aucune augmentation du risque de malformation congénitale liée à la vitamine A n’a été observée pour des doses de moins 3 mg/jour (10 000 UI/jour) de vitamine A préformée issue de compléments (24).

Les femmes enceintes devraient éviter les compléments multivitaminés et prénataux contenant plus de 1,5 mg/jour (5 000 UI) de vitamine A.

La vitamine A issue du bêta-carotène n’augmente en revanche pas le risque de malformation congénitale.

Certains dérivés synthétiques du rétinol (comme l’étrétinate, l’isotrétinoïne et la trétinoïne) entraînent de graves malformations congénitales et ne devraient pas être pris pendant une grossesse ou si une grossesse est possible.


Vitamine C

La vitamine C peut produire des composés qui endommagent les gènes.


Cette découverte semble aller à l'encontre de ce que l'on connaît de la vitamine C, une molécule aux propriétés antioxydantes protégeant l'ADN largement démontrées. Une étude parue dans la dernière édition de la revue Science montre que la vitamine C peut induire la formation de génotoxines, des agents capables d'endommager l'ADN.

Cette découverte a été faite par Ian Blair et ses collaborateurs du Centre de Pharmacologie pour le Cancer de l'Université de Pennsylvanie. Ces chercheurs insistent sur le fait que ces résultats ne signifient absolument pas que la vitamine C soit cancérigène.

D'après les chercheurs, ce travail in vitro peut aider à expliquer pourquoi la vitamine C n'a pas apporté les bénéfices attendus dans la prévention du cancer.

"Il est possible que la vitamine C n'apporte pas de résultat dans les études de prévention du cancer parce qu'elle cause autant de dommages qu'elle n'en prévient, mais à ce stade des recherches, il s'agit essentiellement de spéculations", commente Blair. "Ce que nous pouvons dire, c'est que la vitamine C ne fonctionne pas lorsqu'on s'y attend et nous avons à présent la possibilité de voir si c'est effectivement ce qui se produit in vivo".

La vitamine C est connue pour contrer l'action des radicaux libres. Ces composés peuvent endommager l'ADN de façon directe ou indirecte. Dans la voie indirecte, les radicaux libres convertissent l'acide linoléique en peroxyde lipidique. Sous l'action d'ions métalliques, ce peroxyde lipidique se dégrade en "génotoxines", des composés capables d'endommager l'ADN.

Blair est ses collaborateurs ont démontré que les peroxydes lipidiques pouvaient également se dégrader en génotoxines en présence de vitamine C, sans avoir recours à des ions métalliques. Pour démontrer cette propriété, les scientifiques ont étudié le comportement de solutions de peroxydes lipidiques en présence de vitamine C.

L'efficacité de la vitamine C pour induire la formation de génotoxines était deux fois supérieure à celle des ions métalliques de transition.

La prochaine étape de ces travaux consiste à étudier l'effet de cette conversion sur des cellules et découvrir si des mutations cancérigènes en résultent.

Source : Science 2001;292:2083-6. American Association for the Advancement of Science.


Vitamine D

Un excès de vitamine D engendre des concentrations élevées de calcium dans le sang. Le calcium peut alors former des calculs rénaux. Un niveau élevé de calcium peut également entraîner une calcification des vaisseaux sanguins, ceci est tout particulièrement dangereux au niveau des artères du cœur et des poumons et peut même être fatal. D'autres symptômes de toxicité de la vitamine D sont la perte d'appétit, des maux de tête, des faiblesses, la fatigue, une soif excessive, l'irritabilité et l'apathie.

Vitamine E

Une intoxication peut avoir lieu si des suppléments sont pris en grande quantité, mais cela arrive plus rarement que dans le cas des vitamines A et D. Les symptômes sont les suivants : maux de tête, faiblesses, vertiges, fatigue et problèmes visuels.


Risques potentiels des suppléments de vitamine E à forte dose.

Selon des études publiées récemment, non seulement les suppléments de vitamine E ne préviennent pas la maladie cardiaque et le cancer, mais, pris à forte dose pendant une longue période de temps, ils pourraient même être néfastes. Ces études comportent toutefois certaines limites puisque les sujets étaient :

des personnes cardiaques ou diabétiques de 55 ans ou plus; des personnes cancéreuses ou qui avaient déjà eu un cancer; et des personnes plus à risque d'être atteintes de ces maladies. Une étude a démontré que les patients cardiaques ou diabétiques qui prenaient 400 U.I. de vitamine E par jour pendant environ sept ans étaient beaucoup plus à risque d'éprouver des défaillances cardiaques que ceux qui n'en prenaient pas. Cette étude a permis de conclure que les personnes souffrant de maladies cardiaques ou de diabète ne devraient pas prendre de suppléments de vitamine E à forte dose (400 U.I. ou plus).

Dans une autre étude, des patients qui recevaient un traitement de radiothérapie pour un cancer de la tête ou du cou, ont pris quotidiennement 400 U.I. de vitamine E. Il s'agissait de savoir si la prise de cet antioxydant réduisait l'incidence de nouveaux cancers du même type chez ces personnes. Les résultats indiquent cependant que les personnes qui ont reçu des suppléments de vitamine E étaient beaucoup plus susceptibles de développer d'autres cancers similaires au cours de la période de supplémentation, que celles qui avaient reçu un placebo.

Toutes ces études ont des limites. Il est difficile d'évaluer dans quelle mesure les résultats s'appliquent aux personnes en santé qui prennent de la vitamine E à forte dose. Bien qu'il y ait des préoccupations justifiables pour certains groupes de consommateurs à risque, il faut poursuivre les recherches, particulièrement sur l'utilisation à long terme des suppléments de vitamine E à forte dose.



Vitamine K

Seules les personnes prenant des suppléments hydrosolubles en vitamines K peuvent être sujets à une intoxication en vitamine K. Les symptômes : hémolyse des globules rouges, jaunisse et dommages cérébraux.


Vitamine B1

Une prise excessive de thiamine affecte le système nerveux. Elle entraîne des réactions d'hypersensibilité, pouvant conduire à une irritabilité, à des faiblesses, des maux de tête, et des insomnies. Le système sanguin peut être affecté, causant une accélération du pouls.

Vitamine B2

Aucun symptôme de toxicité n'est connu concernant la riboflavine.

Vitamine B3 ou PP

Le surdosage de niacine agit comme une drogue au niveau du système nerveux, des lipides et du glucose sanguin. Différents symptômes comme des vomissements, une langue enflée et des évanouissements peuvent apparaître. De plus, ceci peut influer le fonctionnement du foie et engendrer une baisse de la tension artérielle.


Vitamine B6

Un apport excédentaire et prolongé en vitamine B6 peut engendrer des troubles neurologiques, parfois irréversibles. Cela commence par un engourdissement des pieds, plus tard cela peut se traduire par une perte de sensation au niveau des mains et un engourdissement de la bouche. Difficultés pour marcher, fatigue et maux de têtes sont d'autres symptômes de toxicité. Lorsque l'apport en vitamine B6 est réduit, ces symptômes diminuent, mais ils ne disparaissent pas toujours complètement.

Folate

Les symptômes de toxicité sont la diarrhée, l'insomnie et l'irritabilité. Par sa relation proche avec la vitamine B12, une forte dose en folate peut masquer une carence en vitamine B12.

vitamine B12

Un surdosage de vitamine B12 est presque impossible.

Unique et rare effet secondaire connue: poussée d’acné.

Fortes doses de vitamines B12: souvent nécessaires car seulement une fractions de la dose est réellement absorbée

Le besoin journalier en vitamines B12 s’élève officiellement à environ 3 μg pour un adulte en bonne santé. Pourtant l’assimilation par l’alimentation peut être bien supérieure : 100g de foie de veau transmettent 60 μg de vitamine B12 soit 2000 % du besoin journalier. On peut donc dire que l’alimentation peut également apporter des fortes doses également. Parmi les préparations de vitamines B12 disponibles sur le marché, on trouve des dosages allant parfois jusqu’à 5000 μg: cela représente environ 160 000% du besoin journalier.

À première vue ce dosage parait gigantesque, mais il ne faut pas se méprendre. En effet, il y a une différence significative entre les doses ingérées et les quantités de vitamine B12 effectivement assimilées. Comme nous le verrons par la suite, de facto seule une fraction des quantités ingérées (alimentation ou préparations orales) est finalement assimilée par l’organisme. C’est pourquoi un surdosage élevé est est absolument nécessaire pour les personnes souffrant de troubles digestifs afin d’éviter les carences de B12 et d’assurer une bonne santé.

De nouvelles recherches font apparaitre clairement que les valeurs planchers pour définir une carence en vitamines B12 ainsi que les AJR (apports journaliers recommandés) sont bien trop basses. Mais la question concernant la limite supérieure demeure sans réponse à ce jour.

Vitamine B12: symptôme et effets secondaires de surdosage La vitamine B12 est un vaste sujet de recherche et même après des décennies d’études, aucun symptôme de surdosage de vitamines B12 n’est connu à ce jour. De ce fait, aucune dose maximale de vitamines B12 n’a été déterminée. En omettant la problématique d’évacuation par les reins, il serait en théorie possible d’ingérer des vitamines en très grande quantité sans effet négatif.

La Cyanocobalamine est la forme qui pourrait poser problème car sa métabolisation génère la formation de faibles quantités de Cyanure (le poison) que certaines personnes tolèrent très mal, notamment les grands fumeurs. Toutefois, pour la plupart des individus, ces quantités sont tellement faibles qu’elle ne posent aucun problème.

Une forte dose de vitamines B12 par injection intramusculaire peut provoquer une réaction immunitaire, faisant apparaître une inflammation de la peau, une forme spéciale d’acné. Des bouffées de chaleur, des vertiges et des nausées peuvent également être ressentis. Cependant ces effets indésirables sont attribuables aux conservateurs dans les préparations injectables et non à la vitamine.

Vitamine B12 et acné Des études ont rapporté que certaines personnes ayant reçu des fortes doses de vitamine B12 intramusculaire avaient eu des réactions cutanées sous forme de poussées acnéique. Les recherches n’ont pas encore clairement expliqué les raisons de ces effets. Il y’a toutefois de fortes présomptions que les individus souffrant de ces troubles soient allergiques au Cobalt dans la cobalamine, dénomination chimique de vitamine B12.

Surdosage de B12 et grossesse D’après les connaissances actuelles, les femmes enceintes n’ont pas à de crainte à avoir en ce qui concerne le surdosage de la vitamine B12. En effet, la vitamine B12 inutile est évacuée par l’urine, elle ne peut donc pas atteindre le sang, ni de ce fait le foetus.

Bien au contraire, les femmes enceintes doivent plutôt prêter attention à avoir un approvisionnement suffisant en vitamines B12 et en acide folique (vitamine B9) car une carence dans ces vitamines essentielles peut en effet entrainer de graves dommages au foetus. En période de grossesse et d’allaitement le besoin en vitamine B12 augmente significativement, passant d’environ 4 à 6 μg par jour.

Ceci-dit, le dosage nécessaire dépasse rarement 500 μg/ jour.

Vitamine B12 : Forte ou petite dose ? Il a été démontré que, chez les patients souffrant de troubles digestifs, le traitement d’une carence par voie orale n’était efficace qu’à partir d’un dosage de 500 µg/jour. En effet, c’est à ce niveau que les marqueurs de carence montrent des améliorations significatives4-5. C’est pour cette raison que depuis des années les doses de 500 à 2000 μg/jour sont devenues le standard dans le traitement de carences aigües en vitamines B12, carences associées ou entrainant des maladies.

Ce procédé s’explique facilement lorsque l’on observe de prêt le métabolisme de la vitamine B12. Cette dernière est assimilée à l’aide d’une molécule de transport qu’on appelle le Facteur Intrinsèque (FI). Cette molécule de transport est sécrétée par l’estomac et en quantité limitée. Chez les personnes en bonne santé, une quantité maximum d’1,5 μg de vitamine B12 est assimilable via le facteur intrinsèque. Additionnellement, environ 1% de la dose totale ingérés peut entrer dans le sang sans nécessiter le FI, il s’agit du mécanisme de transport passif.

Donc sur une dose de 500 μg de vitamines B12 ingérée, un maximum de 1,5 μg sera assimilé par le FI et 5 µg par le transport passif : par conséquent le surdosage n’est pas si élevé qu’il n’y paraît. Si la quantité ingérée est trop faible et la personne souffre de troubles digestifs (malabsorption de vitamine B12), il est possible que ces apports ne subviennent pas aux besoins de l’organisme.

Prenons l’exemple d’une préparation de 50 μg: en cas de troubles intestinaux, les 1,5 μg habituellement assimilés par le FI ne peuvent pas être assimilés car le processus incluant le FI ne fonctionne pas. Il reste uniquement 0,5 μg qui seront absorbés par transport passif. Par conséquent, malgré le surdosage non négligeable de cette préparation, la quantité effectivement assimilée ne représente au final qu’une fraction de l’apport journalier recommandé.

Etant donné que la plupart des personnes souffrant de carence en vitamine B12 souffrent de troubles gastro-intestinaux (leurs corps n’assimilent pas correctement), l’approvisionnement de leur organisme par voie orale dépend de l’absorption par transport passif. C’est pour cela que les doses des préparations orales sont aussi disproportionnés par rapport aux AJR officiels.

Complexes de vitamine B complexe: surdosage Contrairement au dosage de la vitamine B12, il faut faire attention au dosage de certaines vitamines du groupe B, notamment les vitamines B5 et B6. À haute dose, la vitamine B5 peut déclencher, des vasodilatations, démangeaisons, nausées, maux de tête, et autres réactions allergiques. Une petite quantité peut provoquer des dommages hépatiques et des irritation des muqueuses stomacales. La vitamine B6 est inoffensive dans les quantités usuelles pour la fabrication des compléments, mais à partir de 2 grammes, des troubles physiques et neurologiques peuvent apparaître.

Dosage élevé de vitamine B12 en cas de désintoxications Il existe aussi d’autres cas où un surdosage extrême de vitamines B12 peut contribuer au succès d’une thérapie. En effet, de fortes doses d’Hydroxocobalamine peuvent être introduites afin de traiter une intoxication à un poison mortel: le Cyanure. En effet un métabolite de l’Hydroxocobalamine se lie avec le cyanure et permet son évacuation de l’organisme. Par ailleurs, des fortes doses de Méthylcobalamine sur des rats, mais aussi des humains, se sont révélés être efficaces sur la régénération des nerfs 7-8.

Vitamine B12 orale – Surdose On connait depuis de longues décennies les bienfaits des thérapies par injections intramusculaires de B12. Aujourd’hui, les chercheurs commencent à admettre qu’une prise orale peut être aussi efficace qu’une injection mensuelle10.

Des préparations orales de vitamines B12 telles que comprimés, capsules ou gouttes à dosage très élevé peuvent apporter des résultats comparables aux injection intramusculaires.

Dans une situation normale (individu en bonne santé), une dose orale de 150 à 250 μg/jour est suffisante. Si un trouble gastro-intestinale est reconnu, le dosage quotidien doit être au minimum de 500 μg pour que les besoins soient couverts avec certitude.

Comme un surdosage est pratiquement impossible, la tendance actuelle chez les producteurs est d’offrir des préparations de vitamines B12 avec de fortes doses. De telles préparations peuvent être consommées par tous sans danger réel. Néanmois prendre des hautes doses de vitamine B12 sans justification n’est pas recommandé. C’est pourquoi les dosages supérieurs à 500 μg sont parfois critiqués.

Par ailleurs, beaucoup de naturopathes recommandent une prise quotidienne plutôt qu’une grande dose par mensuelle ou hebdomadaire. En effet, les injections ou prise orale à très haute dose font monter très rapidement le niveau de B12 dans le sang. Dans la très grande majorité des cas, un dosage de 250 à 500 µg devrait suffire à répondre aux besoin journaliers.

L'acide Pantothénique

Les symptômes de toxicité sont des diarrhées occasionnelles et de la rétention d'eau.

La biotine ou Vitamine B8

Le surdosage toxique en biotine est normalement inexistant.

Vitamine C

Les symptômes de toxicité sont des nausées, des crampes abdominales, des diarrhées, des maux de têtes, de la fatigue et de l'insomnie. Elle peut aussi interférer les tests médicaux ou causer une miction excessive et la croissance de calculs rénaux.


Fairytale key enter-2.png
Portail: Vitamines