Vitamine B1

De DidaQuest

Vitamine B1

  • La vitamine B1, correspondant à la thiamine, ou aneurine.
    Molecule Vitamine-B1.png

Le rôle de la vitamine B1

Vitamine importante dans la libération d'énergie des hydrates de carbone, nécessaire à l'appétit et au bon fonctionnement du système nerveux. La forme active est la Thiaminepyrophosphate (TPP), cofacteur liposoluble de certaines enzymes importantes telles que :

la pyruvate déshydrogénase (dans les décarboxylations oxydatives qui interviennent dans la transformation de l'acide pyruvique en AcétylCoA ---> énergie (ATP)) : plus on consomme de sucre, plus les besoins en vit B1 augmentent...

la GSH réductase (la reconversion de GS-SG ---> glutathion).

l'alpha-kétoglutarate déshydrogénase ((dans les décarboxylations oxydatives qui interviennent dans la transformation de l'alpha-cétoglutarate en succinyl CoA - cycle de l'acide citrique - Krebs).

l'acide alpha-cétonique déshydrogénase des chaînes ramifiées (acides aminés).

la transkétolase (transkétolisation des sucres dans la voie des pentoses phosphates).

Note : la décarboxylation oxydative fait intervenir un agrégat enzymatique formé de 5 coenzymes : thiamine pyrophosphate, CoA-SH, NAD+, FAD, et l'acide lipoïque.

La vitamine B1 contribue ainsi au fonctionnement normal du coeur et du système nerveux. La thiamine contribue aussi à des fonctions psychologiques normales.

La vitamine B1 est également nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire.

Les meilleures sources de vitamine B1

Les sources végétalessont

  • Légumineuses,
  • levure de bière,
  • son, *céréales,
  • pain complet, *riz complet,
  • pommes de terre... ;
  • même l'ail contient de la vitamine B1 (et du Se).

Les sources animales sont :

  • viande de porc,
  • foie,
  • rognons,
  • oeufs,
  • lait et
  • poisson.
  • (les fruits et les légumes contiennent peu de thiamine)


Description de la vitamine B1

La vitamine B1, correspondant à la thiamine, ou aneurine, est une vitamine hydrosoluble. C'est un précurseur métabolique de la thiamine pyrophosphate (TPP), une coenzyme essentielle à certaines décarboxylases. Elle est indispensable à la transformation des glucides en énergie par le cycle de Krebs et est nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles. Elle permet en particulier la dégradation du pyruvate, toxique pour le système nerveux.


Apport nutritionnel recommandé en vitamine B1

Les AJR (apports journaliers recommandés) en vitamine B1 pour un adulte sont de l’ordre de 1,5 mg / jour pour une ration alimentaire quotidienne de 2400 calories, soit 0,6 mg/1000 calories absorbées chaque jour.

Les besoins augmentent au cours de la grossesse et de la lactation, chez les sportifs et les travailleurs de force, ainsi que dans les états de fatigue.

Il est donc important de moduler l'apport en fonction de ces facteurs.

  • De la naissance à 1 an 0,3 à 0,4 mg
  • De 1 à 3 ans 0,7 à 1 mg
  • Adolescents 1,3 mg
  • Femmes 1,3 mg
  • Hommes 1,5 mg
  • Femmes enceintes 1,8 mg
  • Femmes allaitantes 1,8 mg
  • Adulte travailleur de force 2 mg
  • Sportifs 2,5 à 5 mg

En cas de carence légère en vitamine B1, la posologie est de 50 à 100 mg/ jour par voie orale.

Dans les cas un peu plus importants, on peut être amené à prendre 100 à 300 mg/ jour par voie orale en traitement d’entretien….et 500 mg à 1,5 gr/ jour par voie orale (ou 100 à 500 mg/ jour par voie intra-musculaire) en traitement d’attaque pendant 10 jours ou jusqu’à atténuation des phénomènes aigus.


Sources alimentaires de vitamine B1

Sources-B1.PNG

Bref historique

La découverte de la vitamine B1 est a associée aux recherches sur le béribéri. Le Béribéri est une maladie grave qui se manifeste par des troubles neurologiques et cardiovasculaires, connue en Chine vers 2600 avant Jésus-Christ.

En 1873, Van Lent, un médecin hollandais, fut le premier à avancer l’idée que quelquechose dans l’alimentation était lié à l’apparition du béri-béri : en réduisant la part de riz dans les assiettes de marins hollandais il constata un recul de la maladie.

Mais c’est en 1885 que l’amiral japonnais K.Takaki rattache à une cause nutritionnelle un syndrome polynévritique caractéristique des mangeurs de riz poli.

Christian Eijkman (1858-1930) fut de 1888 à 1896 le médecin pénitencier de Java (île de la Sonde) alors sous tutelle Hollandaise. De nombreux prisonniers étaient atteints de béribéri, reconnue comme maladie du système nerveux qui les conduisaient de la paralysie à la mort.

Béribéri signifie en langage indigène « extrême faiblesse ».

Eijkman nourrissait le poulailler du pénitencier avec du riz poli, aliment de base des prisonniers. Beaucoup de poules étaient atteintes d’une polynevrite aviaire ressemblant au béribéri. Lorsque le commandant du pénitencier interdit à Eijkman d’utiliser le riz des cuisines pour nourrir les poules, il acheta du riz complet et eut la surprise de constater que les poules guérissaient de leur paralysie.

Comme le riz complet ne diffère du riz poli que par la présence des enveloppes du grain, le son, Eijkman eut l’idée de nourrir certaines poules avec un mélange de riz et de son. Les poules guérirent comme avec le riz complet. Il affirma que la polynévrite des poules est analogue au béribéri et en déduisit, à tort, qu’il existe une toxine dans le riz et un antidote dans le son. En appliquant le même traitement aux prisonniers, il fit néanmoins disparaître le béribéri.

  • A cette époque les maladies par carence étaient courante non seulement chez les marins mais aussi dans le prolétariat urbain dont l’alimentation était souvent peu variée.En 1870 lors du siège de Paris, une famine s’installe et le manque d’aliments frais fait exploser la mortalité infantile.

En 1901,un médecin hollandais, le Docteur G. Grijns, émit l’hypothèse que le composant faute duquel se développent le béribéri et la polynévrite aviaire, était une substance indispensable au métabolisme du système nerveux. Ainsi il conclut que le béri-béri, chez les volailles comme chez les hommes, est du à l’absence d’un nutriment essentiel dans l’alimentation.

Plus tard, Casimir Funk, en poste au Lister Institute de Londres, isolait cette mystérieuse substance sous la forme d’une substance cristalline hydrosoluble dans la cuticule du riz (pellicule qui enveloppe le riz).

Cette substance a la propriété de prévenir et de guérir rapidement le béribéri expérimental. Un peu plus tard il l’isola à partir de la levure de bierre. Il donna à cette substance le nom de vitamine (vitale-amine).  »

En 1916, Elmer McCollum lui donnait le nom de « B hydrosoluble ».

En 1926, le groupe B fut scindé en deux.

En 1927, Jansen et Donath isolèrent du son du riz le chlorhydrate de B1 cristallisé : ils l’appelèrent aneurine.

C’est seulement en 1931 que Robert R.Williams et Windaus trouvèrent la formule exacte de la vitamine B1 et déterminèrent sa structure.

Robert R. Williams lui donna le nom de « thiamine » car elle contient du soufre.

En 1936 que deux équipes de scientifiques en réussirent la fabrication par synthèse : Andersad et Westphal, puis Jansen et Williams.

En 1943, des études révèlent que la carence en thiamine est très répandue aux Etats-Unis. Aussi le US food and Nutrition Board établit des normes selo lesquelles les vitamines B1, B2, PP et le fer doivent être ajoutés à la farine blanche.

Dans les années 1970-85, l’étude approfondie de plusieurs mutations exceptionnelles responsables d’erreur innées du métabolisme permet de franchir une étape dans la connaissance du métabolisme thiamine dépendant. Ces maladies héréditaires thiamines-dépendantes répondent à l’administration permanente de doses massives de thiamine.

Autres Vitamines

Vitamine A -- Vitamine B1 -- Vitamine B2 -- Vitamine B3 ou PP -- Vitamine B5 -- Vitamine B6 -- Vitamine B8 ou H -- Vitamine B9 -- Vitamine B12 -- Vitamine C -- Vitamine D -- Vitamine E -- Vitamine K


(Vitamines ne font pas partie de la liste officielle des vitamines)

Vitamine B4 -- Vitamine B7 ou I -- Vitamine B10 -- Vitamine B11 -- Vitamine B13 -- Vitamine B14 -- Vitamine B15 -- Vitamine B16 -- Vitamine B17 -- Vitamine F -- Vitamine J -- Vitamine P -- Vitamine X

Vitamine B1 et Questions

  • Qu'est-ce que la vitamine B1?
  • A quoi sert la vitamine B1?
  • Quel est le rôle principal de la vitamine B1?
  • Sous quelles formes trouve-t-on la vitamine B1?
  • Quelles sont les sources de vitamine B1?
  • De combien de vitamine B1 avons-nous besoin ?
  • Quand et comment se manifestent les déficits en vitamine B1?
  • Que se passe-t-il si l'on consomme trop de vitamine B1?
  • Comment on mesure les doses et l’activité des vitamines?
  • Les vitamines sont-elles toxiques ?
  • Comment choisir un supplément?

éléments de réponses:



Présentation des vitamines

Questions sur les vitamines


Fairytale key enter-2.png
Portail: Vitamines