Différences entre versions de « Digestion chez l'homme »

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche
Ligne 62 : Ligne 62 :
 
<!-- *************** Commercez les modifications *******************-->
 
<!-- *************** Commercez les modifications *******************-->
  
*......................................................................
+
*De la bouche au gros intestin, l’aliment parcourt un long chemin. Il est transformé par des processus de '''digestion mécaniques et chimiques''', afin que les nutriments puissent être utilisés ou stockés par l’organisme. Notre manière de nous alimenter, et plus généralement notre santé, conditionnent le bon fonctionnement de ce mécanisme.
.......................................................................
+
 
.......................................................................
+
{{@}}'''LES PROCESSUS DE DIGESTION:'''
.......................................................................
+
 
*......................................................................
+
*À l’approche du repas, tous nos sens sont en éveil. C’est, avant même la première bouchée, le signal de départ de la digestion. La bouche salive, l’estomac se contracte, le pancréas et la vésicule biliaire sécrètent les sucs digestifs, l’organisme est prêt à digérer.
.......................................................................
+
 
.......................................................................
+
*La préparation et la cuisson rendent les aliments plus faciles à mastiquer, à avaler et à digérer, en particulier les fibres.
 +
 
 +
*La digestion elle-même est la combinaison de deux processus :
 +
:-'''La digestion mécanique''' a lieu dans la bouche et l’estomac. Elle réduit les aliments en bouillie. Les dents broient les aliments en petits morceaux et dans l’estomac le brassage et les contractions continuent ce travail de fragmentation.
 +
:-'''La digestion chimique''' se déroule tout au long du tube digestif grâce à des enzymes et à des sucs digestifs comme la salive, l’acide chlorhydrique sécrété par l’estomac ou la bile sécrétée par le foie. La digestion chimique dissout les nutriments et les divise en éléments assimilables.
 +
 
 +
*Ce système de digestion est comparable à une chaîne industrielle de démontage. Elle se compose d’une succession d’organes (voir schéma) ayant chacun un rôle spécifique, depuis la fragmentation des aliments jusqu’à l’assimilation des nutriments.
 +
 
 +
*Le processus de la digestion se répète inlassablement après chacun des repas. Grâce à ce système, nous absorbons plus de 90 % des protéines, des graisses et des glucides que nous mangeons, un pourcentage un peu plus faible de vitamines et de sels minéraux.
 +
 
 +
*Après leur absorption, les nutriments passent dans le sang qui les emmène dans le foie où ils sont traités avant d’être distribués au reste de l’organisme. Les nutriments sont alors utilisés ou, lorsque les besoins du corps sont satisfaits, accumulés pour constituer des réserves.
  
 
<!-- ******** Fin Définition Générale ***************************** -->
 
<!-- ******** Fin Définition Générale ***************************** -->
Ligne 116 : Ligne 126 :
 
*L'évacuation des selles marque la fin de la digestion.
 
*L'évacuation des selles marque la fin de la digestion.
  
*......................................................................
 
.......................................................................
 
.......................................................................
 
 
}}<!-- ******** Fin Fiche Didactique Définition ******************* -->
 
}}<!-- ******** Fin Fiche Didactique Définition ******************* -->
  

Version du 22 février 2021 à 16:17


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite



Blue-circle-target.pngLes étapes de la digestion:

  • L'appareil digestif est responsable de la transformation des aliments en nutriments utilisables par l'organisme : les protéines, les glucides, les sels minéraux, les lipides et autres substances assimilables. Il permet aussi le passage de ces nutriments dans la circulation sanguine de façon à ce qu'ils soient utilisables par nos cellules.

On peut scinder le parcours des aliments en quatre grandes étapes de dégradation mécanique


Blue-circle-target.png1ère étape : la mastication

  • C'est dans la bouche que commence la digestion : grâce au travail préparatoire de mastication, c'est la 1e étape de la digestion. Celle-ci réduit les aliments en miettes et permet de mélanger la nourriture à la salive. Le bol alimentaire est mécaniquement coupé, déchiqueté et broyé par les dents, imprégné de salive. Il glisse ensuite vers le pharynx. La salive a donc un rôle de "diluant". Elle peut également commencer la dégradation chimique de l'amidon des aliments grâce à son enzyme : l'amylase. La déglutition envoie ensuite les aliments dans l'œsophage. Ils chemineront, grâce aux ondes de contraction musculaire, jusqu'à l'estomac.


Blue-circle-target.png2ème étape : la digestion gastrique:

  • Au cours de la phase qui passe par l'estomac et l'intestin grêle, les phénomènes de dégradation des aliments sont essentiellement chimiques. Dans l'estomac, les aliments sont réduits en une bouillie homogène, grâce à un malaxage intense. Ces mouvements "péristaltiques" vont favoriser l'action du suc gastrique renfermant de l'acide chlorhydrique et deux enzymes, la pepsine et la présure, qui permettent toutes deux de dégrader les protéines. Il s'agit donc d'une étape fondamentale de la digestion.
  • La régulation de l'écoulement des aliments broyés et liquéfiés vers les intestins est effectuée par la fermeture du pylore, sphincter fermant l'orifice inférieur de l'estomac. Il agit comme une vanne, contrôlée par les centres nerveux. Si le repas a été riche et copieux, l'écoulement sera très lent afin d'éviter une surcharge au niveau intestinal.


Blue-circle-target.png3ème étape : La digestion intestinale:

  • À la fin du temps gastrique, les aliments forment une bouillie, le chyme, qui passe alors dans le duodénum, premier segment de l'intestin grêle. À la fin du temps gastrique, les aliments forment une bouillie, le chyme, qui passe alors dans le duodénum, premier segment de l'intestin grêle.
  • L'intestin grêle permet à la fois de continuer à dégrader les aliments, mais aussi d'absorber les nutriments issus de cette digestion. Dans le duodénum, le chyme subit l'action de sécrétions qui digèrent les nutriments :

- le suc pancréatique est le suc digestif le plus important : il contient un très grand nombre d'enzymes (amylases, lipases, protéinases, peptidases…), - le suc intestinal assure la dégradation terminale des grosses molécules et contient également des enzymes, telles que des peptidases, des sucrases et des phosphatases, - la bile joue un rôle particulier car elle ne contient pas d'enzymes. Elle favorise l'absorption des graisses.

  • Elle est sécrétée par le foie, stockée dans la vésicule biliaire et contient des sels biliaires qui permettent l'émulsification des lipides, opération sans laquelle la dégradation chimique ne serait pas possible.
  • Les intestins se contractent et se relâchent continuellement. Ces mouvements ont pour fonction de mélanger et propulser les aliments, grâce à de petites vagues de contractions. C'est ce péristaltisme qui propulse le chyme vers l'anus. Toute cette activité est en partie contrôlée par le système nerveux qui ralentit ou active la digestion.
  • Après destruction complète des aliments, les substances nutritives sont absorbées et passent dans la circulation sanguine. Afin d'augmenter la surface de contact entre le liquide digestif et la paroi intestinale, celle-ci est constituée de replis microscopiques dénommés villosités (l'intestin grêle a une surface de 50 m²). Immédiatement en dessous de cette muqueuse se trouvent les capillaires sanguins et lymphatiques. C'est à travers cette fine membrane fragile, qui se renouvelle tous les deux jours, que passent les aliments dégradés.


Blue-circle-target.png4ème étape : la digestion colique:

  • Ce qui reste des aliments se déverse dans le côlon, qui est plus gros, et qui se termine par l'anus.
  • Durant son transit de 6 à 12 heures dans l'intestin grêle, le contenu intestinal a été profondément modifié et presque toutes les substances nutritives ont été absorbées. Il ne reste donc qu'un liquide visqueux constitué de résidus végétaux, en particulier des fibres, de résidus animaux non dégradés et de produits de la sécrétion digestive avec le mucus.
  • Ces résidus non digérés vont être pris en charge par l'abondante population bactérienne de notre côlon. Celui-ci abrite plus de micro-organismes que notre corps ne compte de cellules, c'est-à-dire plusieurs centaines de milliards. Cette flore bactérienne est divisée en deux catégories : la flore de fermentation et la flore de putréfaction.
  • Le rôle du côlon consiste à réabsorber l'eau afin de concentrer les matières fécales qui sont encore à l'état liquide à leur sortie de l'intestin grêle. Cependant, pour que les selles ne soient pas trop dures, il faut qu'elles contiennent suffisamment d'eau à la sortie du côlon. C'est pourquoi les fibres (pectine, cellulose) en provenance des fruits et légumes, jouent un rôle fondamental en retenant l'eau. Elles se gonflent d'eau et facilitent la migration des selles.
  • L'évacuation des selles marque la fin de la digestion.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • ...............................................................................

................................................................................ ................................................................................ ................................................................................

  • ...............................................................................

................................................................................ ................................................................................ ................................................................................



Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie