Différences entre versions de « Glucides »

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche
Ligne 49 : Ligne 49 :
 
<!-- *************** Commercez les modifications *******************-->
 
<!-- *************** Commercez les modifications *******************-->
  
 +
* Les glucides, souvent appelés “sucres” en raison de leur saveur sucrée plus ou moins prononcée, sont des macronutriments car ils sont parmi les constituants essentiels des êtres vivants et de leur nutrition. Plus spécifiquement c'est une classe de composés organiques à base, principalement, de carbone, d’oxygène et d’hydrogène, réunis en une ou plusieurs molécules attachées les unes aux autres. Selon le nombre de molécules, on distingue les glucides simples et les glucides complexes. Ils sont parmi les principaux intermédiaires biologiques de stockage et de production d'énergie. Les glucides ont également plusieurs autres rôles, comme par exemple une fonction structurale dans les tissus organiques, ou encore une fonction informationnelles (reconnaissance de signaux entre cellules de l'organisme).
  
*Un glucide est une classe de composés organiques contenant un groupe carbonyle (aldéhyde ou cétone) et au moins deux groupes hydroxyle (-OH),plus ou moins complexe et soluble dans l’eau.Ce sont des constituants essentiels des êtres vivants et de leur nutrition,car ils sont des principaux intermédiaires biologiques de stockage et de consommation d'énergie.
+
* Contrairement aux autres macronutriment énergétiques (protides et lipides), ce ne sont pas des nutriments essentiels, puisque notre corps sait les fabriquer à partir des autres nutriments. Cependant, comme source d'énergie, ils sont parmi les plus rapidement et immédiatement exploitable. Ainsi, ils sont souvent qualifiés comme l'une des sources énergétiques les plus important. A titre d'exemple, chez l'homme ils couvre 40 à 45 % de des besoins énergétiques du corps.
  
  
Ligne 58 : Ligne 59 :
 
|Typologie= <!------------------------------------ Ne pas Modifier  -->
 
|Typologie= <!------------------------------------ Ne pas Modifier  -->
 
<!-- ****************** Commercez les modifications ****************-->
 
<!-- ****************** Commercez les modifications ****************-->
*Les glucides étaient historiquement appelés hydrates de carbones car on considérait que leur formule chimique était basée sur le modèle Cn(H2o)p. A l'heure actuelle, la définition a évolué et ce terme est complètement obsolète en francais mais pas en anglais ou l'on utilise très largement le terme "carbohydrates".
 
  
**Les glucides sont le carburant du corps , En couvrant 40 à 45 % de nos besoins énergétiques: ils constituent notre principale source d’énergie.
+
* Un glucide est une classe de composés organiques contenant un groupe carbonyle (aldéhyde ou cétone) et au moins deux groupes hydroxyle (-OH),plus ou moins complexe et soluble dans l’eau.
En revanche, contrairement aux protéines et aux lipides, ce ne sont pas des nutriments essentiels, puisque notre corps sait les fabriquer à partir des autres nutriments.On les connaît également sous le nom de sucres.
 
  
***Les glucides sont des corps ternaires de type  C_{n}(H_{2}O)_{n}. Les trois principaux constituants des glucides sont le carbone, l'hydrogène et l'oxygène. Certains glucides peuvent avoir des radicaux portant des molécules d'azote, de fer ou encore de soufre.
+
* Les glucides sont des corps ternaires de type  C_{n}(H_{2}O)_{n}. Les trois principaux constituants des glucides sont le carbone, l'hydrogène et l'oxygène. Certains glucides peuvent avoir des radicaux portant des molécules d'azote, de fer ou encore de soufre.
  
Les glucides sont une source d'énergie : énergie immédiatement exploitable comme le glucose ou énergie formant des réserves comme l'amidon ou le glycogène.
+
* Les glucides étaient historiquement appelés hydrates de carbones car on considérait que leur formule chimique était basée sur le modèle Cn(H2o)p. A l'heure actuelle, la définition a évolué et ce terme est complètement obsolète en français mais pas en anglais ou l'on utilise très largement le terme "carbohydrates"
 
 
Les glucides ont également un rôle structural dans les tissus organiques ainsi qu'un rôle informationnel (reconnaissance de signaux entre cellules de l'organisme).
 
  
  

Version du 27 octobre 2020 à 17:58


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


  • Un glucide est une classe de composés organiques contenant un groupe carbonyle (aldéhyde ou cétone) et au moins deux groupes hydroxyle (-OH),plus ou moins complexe et soluble dans l’eau.
  • Les glucides sont des corps ternaires de type C_{n}(H_{2}O)_{n}. Les trois principaux constituants des glucides sont le carbone, l'hydrogène et l'oxygène. Certains glucides peuvent avoir des radicaux portant des molécules d'azote, de fer ou encore de soufre.
  • Les glucides étaient historiquement appelés hydrates de carbones car on considérait que leur formule chimique était basée sur le modèle Cn(H2o)p. A l'heure actuelle, la définition a évolué et ce terme est complètement obsolète en français mais pas en anglais ou l'on utilise très largement le terme "carbohydrates"


Définition graphique


Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Une classification des glucides peut être établie en fonction de leur structure. Schématiquement, on peut distinguer deux familles de glucides : les glucides simples et les glucides complexes.Tous les glucides sont composés à partir de monosaccharides - plus petite unité de glucide - que sont : le glucose, le fructose et le galactose.
  - Les glucides simples comprennent : les monosaccharides (ou oses) et trois disaccharides (ou diholosides, constitués de deux monosaccharides) : le saccharose (glucose+fructose), le maltose (glucose+glucose) et le lactose (galactose+glucose).
  - Les glucides complexes sont aussi appelés polysaccharides ou polyosides et sont composés d’une chaine d’au moins dix monosaccharides. Ils comportent les polysaccharides amylacés (amidon, glycogène et inuline) et les polysaccharides non amylacés que sont les fibres alimentaires. Les fibres alimentaires sont traitées dans un autre sujet car elles ont la particularité de ne pas être dégradées dans le tube digestif, contrairement à l’amidon ou au glycogène.

L’amidon est constitué d’amylose et d’amylopectine (toutes deux sont des chaines de glucoses) et est la forme de réserve en sucre des céréales et des légumineuses. Le glycogène, constitué de chaines de glucose, est la forme de réserve en sucre des bactéries, champignons et animaux. L’inuline est la forme de réserve en sucre des végétaux.

    • Les principales classifications prennent en compte le degré de polymérisation des molécules (DP 1 & 2 = sucres ; DP 3-9 = oligosides ; DP ≥10 = polyosides), ou le devenir digestif et métabolique des glucides. Ils sont ainsi, soit digérés et absorbés dans l’intestin grêle, soit fermentés dans le côlon, soit excrétés dans les selles


      • Les aliments riches en glucides qui ont une bonne valeur nutritive sont principalement :
- les produits céréaliers (à grains entiers de préférence – riz, pâtes, pains, céréales, etc.)
- les légumes et les fruits.
- le lait et certains produits laitiers.
- les légumineuses (pois chiches, lentilles, etc.)
      • Caractéristiques des glucides :
1-Substrats énergétiques préférés des cellules
2-On distingue les glucides simples et les glucides complexes
3-Stockés dans l'organisme sous forme de glycogène
4-Se trouvent majoritairement dans les produits sucrés, les féculents et les fruits
5-Un excès de glucides peut entraîner l'hyperinsulinisme et le diabète de type 2 à long terme


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie