Différences entre versions de « Razi »

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche
Ligne 33 : Ligne 33 :
 
<!-- ****************** Commercez les modifications ****************-->
 
<!-- ****************** Commercez les modifications ****************-->
  
*Mohammed ibn Zakaria al-Razi, connu aussi comme Razi ou Al-Razi, ou comme Rhazes et Rasis est né en 865 dans la ville de [[Ray]], ville d'Iran située 15km à l'ouest de [[Téhéran]].
+
*'''Mohammed ibn Zakaria al-Razi''', connu aussi comme Razi ou Al-Razi, ou comme Rhazes et Rasis est né en 865 dans la ville de [[Ray]], ville d'Iran située 15km à l'ouest de [[Téhéran]].
 
Il aurait d'abord été musicien, probablement joueur de [[Oud]], d'une grande virtuosité, avant de se tourner vers l'[[alchimie]], la [[philosophie]], les [[mathématiques]], et l'[[astronomie]]. Il n'aurait découvert la médecine que plus tard. Contrairement à une idée répandue, il n'est pas le premier à dire que le monde est rond. Il semblerait qu'il se soit aussi intéressé à l'[[orfèvrerie]].
 
Il aurait d'abord été musicien, probablement joueur de [[Oud]], d'une grande virtuosité, avant de se tourner vers l'[[alchimie]], la [[philosophie]], les [[mathématiques]], et l'[[astronomie]]. Il n'aurait découvert la médecine que plus tard. Contrairement à une idée répandue, il n'est pas le premier à dire que le monde est rond. Il semblerait qu'il se soit aussi intéressé à l'[[orfèvrerie]].
 
Selon certains de ses biographes, Razi aurait souffert d'une maladie des yeux provoquée par les émanations résultant de ses expériences d'alchimie qui lui aurait fait abandonner ce domaine pour s'intéresser à la médecine, mais Razi aurait dit lui-même que sa vue aurait été affectée par des lectures prolongées. Il étudie les textes des anciens Grecs ([[Hippocrate]], [[Galien]]) et aussi [[Hindou]], éventuellement traduit en [[Syriaque]] puis en arabe. Les écrits d'[[Ali ibn Rabban al-Tabari]] (mort vers 870) auront notamment une grande influence sur lui, il poursuit sa formation en voyageant en Syrie, en Egypte, en Andalousie, complétant ses connaissances livresques par une pratique clinique et expérimentale.
 
Selon certains de ses biographes, Razi aurait souffert d'une maladie des yeux provoquée par les émanations résultant de ses expériences d'alchimie qui lui aurait fait abandonner ce domaine pour s'intéresser à la médecine, mais Razi aurait dit lui-même que sa vue aurait été affectée par des lectures prolongées. Il étudie les textes des anciens Grecs ([[Hippocrate]], [[Galien]]) et aussi [[Hindou]], éventuellement traduit en [[Syriaque]] puis en arabe. Les écrits d'[[Ali ibn Rabban al-Tabari]] (mort vers 870) auront notamment une grande influence sur lui, il poursuit sa formation en voyageant en Syrie, en Egypte, en Andalousie, complétant ses connaissances livresques par une pratique clinique et expérimentale.
Ligne 41 : Ligne 41 :
 
    
 
    
 
  Le médecin, l'enseignant et l'homme de science
 
  Le médecin, l'enseignant et l'homme de science
                                                   
+
    En tant que médecin-chef de l’hôpital, progressiste et humaniste, Razi introduisit des pratiques radicalement nouvelles dans le soin des patients et la formation des médecins. Il distinguait en effet trois aspects de la médecine : la santé publique, la médecine préventive et le traitement des maladies spécifiques. Dans cette optique, il organisa des consultations externes, promut les soins à domicile et ouvrit l'hôpital et l'accès aux soins et aux nécessiteux et non pas seulement aux riches. Insistant sur le rôle de la médecine préventive, il se fit l'auteur du tout premier traité médical à l'usage des non-médecins fondé sur sept principes destinés à assurer la préservation de la santé :
 +
 
 +
modération et équilibre lorsque le corps est en mouvement et lorsqu'il est au repos ;
 +
modération en mangeant et en buvant ;
 +
élimination des surabondances ;
 +
amélioration et réglementation des habitats ;
 +
évitement des excès néfastes avant qu'ils ne deviennent incontrôlables ;
 +
recherche d'une harmonie entre les ambitions et les résolutions ;
 +
discipline d'acquisition de bonnes habitudes notamment concernant la pratique de l'exercice physique.                                               
 
   
 
   
 
  Il était le premier à avoir compris que la fièvre était une défense naturelle du corps. Il découvrit aussi la variole, et la rougeole, découvrant la différence entre ces deux infections. Razi était un chirurgien expert et a été le premier à utiliser l'opium comme anesthésique.                                                     
 
  Il était le premier à avoir compris que la fièvre était une défense naturelle du corps. Il découvrit aussi la variole, et la rougeole, découvrant la différence entre ces deux infections. Razi était un chirurgien expert et a été le premier à utiliser l'opium comme anesthésique.                                                     

Version du 6 juin 2021 à 19:31



G75.jpg
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Rubrique des Personnalités


Puce-didaquest.png Statut et activité


Puce-didaquest.png Oeuvre Principale




Domaine, Discipline, Thématique


Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Dates et Evénements Importants






Puce-didaquest.png Site Internet



Puce-didaquest.png Bibliographie



Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Rubrique des Personnalités