Créationnisme 1

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


Blue-circle-target.pngHistoire de Créationnisme L'histoire du créationnisme comprend plusieurs milliers d'années de réflexion concernant l'origine de l'univers, de la terre, et de la vie vis-à-vis d’un ou de plus qu'un acteur créatif. Sous différentes variantes, c'est la vue dominante du christianisme orthodoxe, Islam, et Judaïsme, aussi bien que le taoïsme chinois, le stoïcisme grec, et plusieurs systèmes de croyance animistes. C'était le point de vue dominant parmi les scientifiques européens jusqu'au milieu du XIXème siècle (voyez la liste des scientifiques créationnistes historiques et la liste des scientifiques créationnistes aujourd’hui), mais n'était pas sujet à un cursus rigoureux de recherche, parce que l'historicité de la Genèse se considérait surtout comme acquise. Mais avec l'émergence de sécularisation au cours du XIXème siècle, le créationnisme s'est fait critiquer en Europe et en Amérique, et a commencé à développer un cursus rigoureux de recherche. Lorsque les géologues ont fait une révision de l'âge de la terre à des millions d'années, quelques écrivains ont considéré l'étude de la géologie dans la frise cosmologique biblique détaillée dans le calendrier d'Ussher et Lightfoot. Depuis la première moitié du dix-neuvième siècle, les meneurs étaient les géologues scripturaux en Grande-Bretagne. Près d'un siècle plus tard, le canadien George McCready Price a écrit extensivement sur le sujet. Mais le concept ne s'est ressuscité que durant les années 1960s après la publication de The Genesis Flood (le déluge de Genèse) par Henry Morris et John Whitcomb. Postérieurement, la science de création s'est étendue dans la biologie et la cosmologie. Mais les efforts pour le faire légiférer à s'enseigner dans les écoles publiques (du gouvernement) aux États-Unis se sont arrêtés à la longue par l'interprétation par la Cour Suprême du premier amendement durant le procès d'Edwards v. Aguillard en 1987.

  • Ancien créationnisme hébraïque

En 93 AD Josephus a complété son œuvre, Antiquities of the Jews (antiquités des juifs), dans lequel il a rendu un compte de création, le chute, civilisation antédiluvienne, le déluge, l'histoire d'Israël, et Jésus basé sur une synthèse de nombreuses sources et traditions. Ces traditions incluaient la Bible, les anciennes écritures égyptiennes et grecques, et autres anciennes traditions.

  • Ancien créationnisme païen

Lao Tzu, fondateur du Taoïsme, a écrit à 600 av. J-C: «Avant le temps, et dans le temps entier, il y a eu un être soi-existant, éternel, infini, complet, omniprésent. Au-dehors de cet être, avant le commencement, il n'y a eu rien» Platon a écrit la question et réponse suivantes à peu près 350 avant J-C: « Le monde s'est-il créé ou pas créé?;c'est la première question. Créé, je réplique, étant visible et tangible et ayant un corps, et donc sensé; et si sensé, créé donc; et si créé, fait par une cause, et la cause est le père ineffable de tout, qui a eu avant lui un archétype éternel.

  • Ancien créationnisme chrétien et islamique

Au 7ème siècle après J-C, depuis 23 années, Mohammed rapporte qu'il a reçu les mots du Coran de l'ange Jibreel (Gabriel), et les mots se compilent plus tardivement dans le Coran. Créationnisme islamique est égal au créationnisme biblique au coeur de la narration, mais en diffère en quelques détails.

  • Créationnisme médiéval

«Dans le premier établissement (institution) des choses, le principe actif était la Parole de Dieu, qui de matière élémentaire a produit des animaux ou en acte selon de quelques des Pères ou virtuellement selon Augustine. Pas que l'eau ou la terre a en elle-même le pouvoir à produire tous les animaux, comme a prétendu Avicenna, mais le fait que les animaux peuvent se produire de matière élémentaire par le pouvoir de semence ou des corps célestes vient d'un pouvoir donné initialement aux éléments.

  • Le premier créationnisme moderne
  • En 1696, William Whiston a publié A New Theory of the Earth, dans lequel il a proposé un compte de la création du monde. Il a soutenu son raisonnement par les trois Postulats suivants:

Le sens évident ou littéral de l'écriture est vrai et réel, si aucun témoignage ne peut dire le contraire. Ce qui est évidemment responsable à un milieu naturel, ne s’attribue pas sans raison à un pouvoir miraculeux. Ce que l'ancienne tradition affirme de la constitution de la nature, ou de l'origine et des états primitifs du monde, est accepté comme vrai, s'il est complètement agréable à l'écriture, à la raison, et à la philosophie. Whiston était le premier à proposer que le déluge global a été causé par l'eau de la queue d'une comète.

  • La première partie du 20ème siècle
  • George McCready Price (1870 - 1963) était important en établissant la « géologie du déluge », et plusieurs de ces idées qu'on pourra déduire une jeune terre de la science se seraient mises plus tard.
  • Après la Première Guerre Mondiale (1914 - 1918), l'enseignement de l'évolution et de la création dans les écoles publiques est devenu une controverse publique. (voir Éducation publique). Plusieurs livres scolaires ont commencé à enseigner la théorie de l'évolution comme un fait scientifique. Plusieurs chrétiens, juifs, et musulmans en sont venus à croire qu'en enseignant l'évolution comme un fait, l'État enfreindrait la constitution et leur liberté d'exercice libre de la religion, parce qu'ils enseignaient à leurs enfants que la Bible (et à ce propos le Coran) s'est prouvée fausse.
  • Après-guerre
  • La Deuxième Guerre Mondiale (1939 - 1945) a inclut les horreurs de l’Holocauste. L’ Holocauste a été incité partiellement par l'eugénisme, ou le principe que les individus ayants les caractéristiques génétiques « indésirables » devraient être retirés du groupement génétique. L’eugénisme s'est basé partiellement sur les principes de la théorie culturelle évolutionnaire, y compris l'auteur de Hunter's Civic Biology, le sujet du procès de Scopes. Bien que l'eugénisme aie été rejeté par les autres pays après la guerre, sa mémoire n'est pas vite disparue, et les scientifiques professionnels essayaient de s’en distancer ainsi que des autres idéologies raciales associées avec les nazis. Après la guerre, les États-Unis sont entrés dans la Guerre Froide avec l'Union soviétique communiste. Le communisme a eu comme un de ses principes l'athéisme (bien que la plupart des athées ne soutenaient pas le communisme). Les Américains se sont divisés concernant les sujets de communisme et athéisme, mais avec la Grande purge, la Révolution culturelle et l'Insurrection hongroise de 1956, plusieurs Américains se sont inquiétés par les implications du communisme et de l’athéisme.En même temps, la communauté scientifique faisait des pas de géants en développant la théorie de l'évolution, qui paraissait rendre déraisonnable la croyance en Dieu selon le Rasoir d'Occam. Comme résultat de toutes ces questions sans réponse, le Quatrième grand réveil a trouvé les créationnistes s'affirmant avec une nouvelle vigueur.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Blue-circle-target.pngDeux types de créationnisme
  • Le créationnisme le plus littéral

Dans les formes les plus rigoristes du créationnisme, les partisans croient en un monde créé exactement tel qu'il est décrit dans la Genèse. Ainsi, selon eux, la Terre et les êtres vivants qui s'y trouvent ont été créés en l'espace de six jours il y a environ 6.000 ans par Dieu. Les Hommes descendent tous d'Adam et Ève, qui vivaient notamment au milieu d'espèces aujourd'hui disparues, comme les dinosaures. Ces faits sont rejetés par la communauté scientifique, qui, rappelons-le, considère que la Terre a 4,6 milliards d'années, que les êtres vivants n'ont cessé de se diversifier depuis l'apparition de la vie (datée d'environ 3,8 milliards d'années), que les derniers dinosaures se sont éteints il y a 65 millions d'années, soit 63 millions d'années avant que les premiers Hommes, dont Homo habilis, ne façonnent l'outil en Afrique de l'Est.

  • Le créationnisme « scientifique » : le dessein intelligent

Depuis une dizaine d’années, ils ont adopté une stratégie plus subtile, en revêtant des apparences scientifiques, avec le mouvement du « Dessein Intelligent » (Intelligent Design, ID). Le créationnisme existe sous une forme qualifiée de « scientifique » par ses adeptes, car elle tente de justifier ses positions à l'aide d'un argumentaire qui se veut scientifique. Mais celui-ci s'en trouve limité. Car si le créationnisme « scientifique » reconnaît l'idée d'évolution et adopte une position plus proche de la vision scientifique des événements, il considère malgré tout que celle-ci est soumise aux plans, ou aux desseins, d'un « architecte » qui contrôlerait tout le processus. Il est important de préciser qu'aucun élément scientifique ne permet d'étayer cette hypothèse. Il est important de bien saisir le sens du mot "dessein". Le fait que Dieu créa une chose de dessein parfait ne signifie pas qu'Il ébaucha d'abord un plan puis qu'Il le suivit par la suite. Dieu, le Seigneur de la terre et des cieux, n'a pas besoin de plans pour créer. Dieu est bien au-delà d'une telle bassesse. Sa conception et Sa création ont lieu en même temps. Chaque fois que Dieu veut qu'une chose soit, il Lui suffit de dire : "Sois !". Comme nous l'indiquent ces versets du Coran : Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : "Sois", et c'est. (Sourate Ya-Sin, 82)

Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu’il décide une chose, Il dit seulement : "Sois", et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah, 117)

Celui-ci ne rejette pas le fait que les espèces vivantes aient évolué, mais affirme que le monde vivant est tellement complexe et parfait qu’il ne peut résulter que de l’action d’une intelligence supérieure, qui aurait conçu les premiers êtres vivants et guidé leur évolution jusqu’à nos jours. Cependant, les arguments présentés en faveur de la théorie de l’ID, s’ils peuvent paraître déroutants pour une personne non avertie, ne résistent pas à une analyse scientifique. En particulier, comme l’hypothèse de

l’ID fait appel à une explication surnaturelle pour rendre compte de la complexité du vivant, elle ne peut être ni validée ni invalidée par des expériences ou des observations et sort donc du cadre scientifique. Plus important encore, au-delà de son discours pseudoscientifique, le mouvement de l’Intelligent Design revendique un agenda politique consistant à instaurer une morale chrétienne fondamentaliste en tant que valeur de référence pour l’ensemble de la société.


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie