Enaction

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite



Blue-circle-target.png Enaction et émergentisme : contexte épistémologique

  • Dès 19892, Varela lui-même présente son paradigme comme une extension de l’émergentisme. Mais si nous nous plaçons dans un cadre plus large, nous voyons que la perspective enactive s’est développée à partir d’une constellation de théories des systèmes complexes. La complexité est un principe organisationnel du vivant régi par les différents niveaux d’interaction entre les composants des systèmes que les méthodes scientifiques positivistes, focalisées sur des liens de causalité, ne peuvent expliquer de façon globale. Trois domaines scientifiques ont apporté une contribution majeure aux théories de la complexité : la théorie des systèmes qui est une formalisation mathématique de la complexité, la cybernétique qui étudie le contrôle des systèmes et l’intelligence artificielle qui cherche à les répliquer.
  • Alors que les théories scientifiques modernes postulent un équilibre linéaire et causal entre les phénomènes, les recherches tant en mathématiques qu’en physique ou en chimie mettent en évidence le comportement contre-intuitif des systèmes non linéaires qui s’organisent en boucles rétroactives imprévisibles comme dans l’exemple de la théorie du chaos. La théorie des réseaux, plus récente, apporte une contribution cruciale, en s’appuyant sur le langage mathématique combiné à d’immenses collectes de corpus qui aident, grâce aux outils informatiques, à formaliser de façon plus concrète la complexité et l’imprévisibilité de l’évolution des systèmes4. Enfin, la branche qui étudie les systèmes adaptatifs et l’auto-organisation intéresse particulièrement la cognition humaine. Dans son Invitation aux sciences cognitives, Varela (1996) dresse un panorama des courants qui cherchent à expliquer la cognition humaine. Il montre comment les neurosciences, l’intelligence artificielle, la linguistique, la psychologie cognitive et la philosophie s’organisent en trois courants successifs5 qui « ne doivent pas être compris comme des opposés logiques (ou dialectiques) : ils représentent plus le particulier et le général, le local et la catégorie plus large » (id. : 122). Ainsi, l’enaction, le plus englobant de ces courants, prend en compte « le contexte immédiat et les effets de l’historique biologique et culturel sur la cognition et sur l’action » (id. : 119).


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • ...............................................................................

................................................................................ ................................................................................ ................................................................................

  • ...............................................................................

................................................................................ ................................................................................ ................................................................................



Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie