Mémoire

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


 En psychologie, la mémoire est la faculté de l'esprit d'enregistrer, conserver et rappeler les expériences passées. Son investigation est réalisée par différentes disciplines : psychologie cognitive, neuropsychologie, et psychanalyse

 En biologie , Selon certains chercheurs, la potentialisation à long terme déterminerait certaines des dimensions de la mémoire. Dans des synapses de l’hippocampe, la transmission s’améliore (potentialisation) pendant des heures ou des semaines après une brève période de stimulations à haute fréquence. Ainsi après un certain laps de temps, des influx nerveux provenant de potentialisations antérieures surviendraient et formeraient, ainsi, les souvenirs, donc la mémoire


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Une lésion cérébrale, par exemple après un accident vasculaire, peut ainsi léser une zone précise correspondant à une partie spécifique de la mémoire : la séquelle cognitive sera très précise. Certains malades deviennent incapables de lire, compter, etc. Car leurs neurones ont perdu leurs connexions, et donc effacé le souvenir.
  • la maladie d’Alzheimer comme une maladie de la mémoire épisodique. Cette vision est en lien avec la neuropathologie de la maladie. Celle-ci se définit par la présence d’un syndrome clinique caractéristique de la maladie associé à des changements intraneuronaux marqués par des dépôts de protéines tau hyperphosphorylées et par la présence extracellulaire de plaques caractérisées par une accumulation de bêta-amyloïde.


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Education: Liens, sites et portails




Idées ou Difficultés liées à son enseignement

  • Difficultés en intégration des informations au niveau des différents aires du cerveau
  • difficultés au niveau de la distinction entre les mémoires
  • difficultés dans l'application des neurosciences en optimisation de la mémoire

Aides et astuces

  • L'une des meilleures méthodes pour exercer sa mémoire et préserver ses capacités de mémorisation est la lecture. En effet, elle met en jeu, en permanence, l'attention, la perception visuelle, la reconnaissance, la construction d'images mentales, l'organisation des informations etc... toutes opérations qui façonnent notre mémoire.

D'autres exercices peuvent être recommandés dans la mesure où ils mobilisent l'attention, où nous manifestons de l'intérêt, où nous stockons le matériel à mémoriser selon une organisation, où nous faisons intervenir la répétition... En cas de défaillances répétées et d'inquiétude sur ses capacités mnésiques, il est utile de consulter un médecin généraliste qui pourra faire la part entre l'anxiété, la fatigue, le stress ou un réel trouble de la mémoire et éventuellement orienter vers une consultation à l'hôpital ou dans des centres médicaux spécialisés dans l'évaluation de la mémoire.

  • Le sommeil a un effet particulièrement bénéfique sur la rétention des informations acquises la veille. Contrairement à ce que l'on a pu croire encore récemment, on n'apprend pas en dormant, mais on retient mieux grâce à un sommeil suffisant (8 heures au minimum pour un adolescent et un jeune adulte), régulier et de qualité. Le recours aux somnifères hypnotiques ne favorise pas une bonne mémoire, parce qu'ils altèrent l'une des phases importantes du sommeil : la phase paradoxale, au cours de laquelle le processus de mémorisation est très actif.

- D'autres médicaments peuvent avoir une action sur les performances mnésiques. - Le tabac et plus encore, l'alcool nuisent à la mémoire. Ce dernier, à l'origine d'amnésies lacunaires, exerce une action négative sur les neurotransmetteurs et dans les cas d'alcoolisme chronique peut provoquer des lésions cérébrales irréversibles.

Puce-didaquest.png Bibliographie