Moodle

De DidaQuest

Introduction

Moodle est le nom d'un programme qui permet d'étendre la notion de la classe sur internet. Ce programme met à disposition une zone commune pour accéder à des ressources de cours et d'activités. En utilisant Moodle, vous pouvez éditer de nouveaux sujets, assigner et collecter des devoirs, publier des ressources et plus encore...

  • C’est en 2001, avec le lancement d’une première version du logiciel auprès du grand public, que l’aventure Moodle débuta. Le mot Moodle est la contraction de Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environnement soit en français, environnement orienté objet d’apprentissage dynamique modulaire (Moodle Pty Ltd, 2012). Ce système permet le suivi d’un processus d’apprentissage à distance en proposant de nombreuses fonctionnalités, comme par exemple, la mise en ligne de supports de cours sous différents formats, l’élaboration de manière coopérative de wikis, la création de quizz ou encore l’interaction entre utilisateurs via un système de messagerie instantanée (chat).
  • Moodle est un Learning management system (LMS) appelé plus communément plateforme e-learning ou plateforme d'apprentissage. L’élaboration de la plateforme Moodle est dirigée par une entreprise australienne, Moodle HQ. Se basant sur le concept open-source sous licence GNU General Public License, Moodle fait partie d’un projet supporté par une communauté à l’échelle mondiale. L’entreprise Moodle HQ emploie une trentaine de développeurs se chargeant de maintenir le code source du logiciel, d’améliorer et de tester les différentes fonctionnalités, d’intégrer les nombreux développements élaborés par la communauté, mais aussi d’organiser des conférences ou autres actions marketing permettant d’assurer la pérennité du projet. Le financement du projet Moodle est assuré par un réseau mondial d’entreprises fournissant des services certifiés Moodle (Moodle Pty Ltd, 2017, b).

Publique cible

  • Animateurs
  • Elèves
  • Etudiants
  • Enseignants
  • Universitaires
  • Formateurs
  • Instituteurs
  • Inspecteurs
  • Chercheurs

Mots-clés

GNU GPL, PostgreSQL, MS SQLserver, Moodle, elearning, MySQL, Oracle, PHP

Bref Historique

Moodle fut créé par Martin Dougiamas, auparavant administrateur de la plate-forme WebCT (maintenant Blackboard) à l' Université de Curtin en Australie. Dans le cadre de ses recherches doctorales, Martin a étudié les apports du constructivisme social dans la pédagogie en ligne. Ses travaux ont fortement influencé la conception de la plate-forme Moodle.


Configuration technique

Moodle tourne sans modification sur Unix, Linux, FreeBSD, Windows, Mac OS X, NetWare et autres systèmes qui supportent un serveur web, PHP et un Système de gestion de base de données (Mysql, PostgreSQL, ...).


Principales caractéristiques de Moodle

  • Elle présente de nombreuses caractéristiques partagées avec les autres plates-formes de formation en ligne : forums, gestionnaire de ressources, tests et neuf modules clé en main (Devoirs, Chat, Sondage, Glossaires, Journal, Étiquettes, Leçons, Wiki, Tests).
  • Moodle est très modulable car dès le départ, elle a été créée de manière modulaire : elle permet de répondre aux besoins d'un formateur isolé comme d'une institution académique.
  • Elle présente une interface très conviviale avec les formateurs, apprenants et administrateurs. Sa prise en main s'effectue en moins d'une heure.
  • La plate forme Moodle a été créée dès le début dans une perspective mondiale et donc multilingue.
  • Des filtres permettent d'utiliser facilement des fichiers multimédia ou des expressions mathématiques au sein des pages Moodle.

S'inspirant fortement du courant pédagogique du constructivisme social, Moodle propose des outils de gestion du savoir (knowledge management) : wiki, fil RSS, forums et blog.

Philosophie d’apprentissage de Moodle

La philosophie d’apprentissage de Moodle est articulée au socioconstructivisme, et se base sur plusieurs notions.

  • La première idée mentionne le constructivisme, concept voulant qu’une personne assimilera plus facilement de nouvelles connaissances par l’interaction, que ce soit avec d’autres personnes ou simplement avec des objets. Le fait de lire, de voir, d’entendre ou de toucher un objet ou une personne, permet à l’individu d’obtenir une nouvelle perception. Celle-ci sera dès lors comparée aux connaissances déjà acquises par l’individu en question et si cette nouvelle compréhension est en accord avec la réalité du sujet, ces nouvelles connaissances seront assimilées aux anciennes. Dans ce sens, chaque individu reconstruit en quelque sorte une représentation de la réalité qui l’entoure et remanie ainsi constamment sa compréhension pour construire ses connaissances à partir de ses expériences (Moodle Pty Ltd, 2013).
  • Le deuxième concept évoque le constructionisme, méthode expliquant qu’une personne facilitera son apprentissage si elle construit avec ses propres mots la matière qu’elle désire assimiler et diffuser, reprenant ainsi l’idée que Nicolas Boileau exprimait déjà dans l’art poétique (1674, p.11) : « Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément. » En d’autres mots, les connaissances qui ont été conçues ou construites avec ses propres mots seront facilement transmissible à d’autres individus (Moodle Pty Ltd, 2013).
  • La troisième notion reprend l’idée du constructivisme pour l’étendre à un groupe social sous la dénomination de sociconstructivisme. Cette approche se base sur la fusion du comportement lié au comportement détaché. D’un côté, le comportement détaché met en avant l’objectivité et la logique, de l’autre côté, le comportement lié révèle la subjectivité, l’approche empathique et le partage d’idées. Pour atteindre un comportement construit, une personne doit posséder ces deux traits de caractère et se servir du plus adéquat en fonction de la situation (Moodle Pty Ltd, 2013).

C’est en se basant sur cette philosophie que Moodle développe son logiciel tentant ainsi d’offrir le meilleur cadre pour ce type d’enseignement. Dans cette optique, nous pouvons résumer la pédagogie Moodle par les cinq lois de Martin Dougiamas, fondateur et directeur général de Moodle Pty Ltd. :

1. Nous sommes tous des enseignants potentiels, autant que des apprenants dans un environnement réellement collaboratif, nous sommes les deux.
2. Nous apprenons particulièrement bien du fait de créer ou expliquer quelque chose pour d’autres personnes.
3. Nous apprenons beaucoup juste en observant l’activité de nos pairs.
4. En comprenant le contexte des autres, on peut enseigner d’une manière plus transformationnelle.
5. Un environnement d’apprentissage doit être flexible et adaptable, afin de répondre rapidement aux différents besoins de ses utilisateurs. » (Dougiamas, 2015)


Implémentation de la philosophie dans la construction de Moodle

Basé sur les différents concepts expliqués au point précédent (Philosophie d’apprentissage Moodle), le logiciel Moodle utilise la collaboration entre les utilisateurs, la flexibilité offerte dans la gestion d’un parcours d’apprentissage, ainsi que l’adaptation de son architecture à de nouveaux développements.

  • Lors de la création d’un cours dans Moodle, celui-ci peut être enrichi de ressources et d’activités d’apprentissage.
Les activités d’apprentissage désignent les fonctionnalités qui engendrent une certaine interaction entre plusieurs utilisateurs telles que les wikis, les tests, les sondages, les devoirs ou encore les consultations. Chaque activité peut être paramétrée de manière à répondre au mieux aux besoins des différents utilisateurs (Moodle Pty Ltd, 2015) (Moodle Pty Ltd, 2017, a).
Le terme de ressources définit quant à lui, tout support pouvant être utilisé par le formateur afin d’encadrer l’apprentissage de l’utilisateur. Nous pouvons citer les dossiers servant à organiser les fichiers en dossiers ou sous-dossiers, les étiquettes à caractère esthétique, servant à présenter une ressource telle qu’un fichier mp3 ou encore les fichiers tels qu’un document Word, PDF, etc. Toujours au niveau des ressources, Moodle permet la création de livres servant à organiser des pages de cours, dans lesquelles le formateur peut insérer du texte, des images, des fichiers multimédias, sans avoir à passer par un document (Moodle Pty Ltd, 2016, d).
C’est au travers des différentes activités et ressources que le logiciel Moodle répond aux cinq lois de Martin Dougiamas, citées précédemment (Philosophie d’apprentissage Moodle). Par exemple, pour encourager la collaboration, la plateforme Moodle offre des activités permettant aux apprenants et aux formateurs de créer du contenu. Ces différentes activités, telles que les wikis ou les forums augmentent l’expérience de l’utilisateur (Moodle Pty Ltd, 2015).
Le système de rôles mis en place à partir de la version 1.7 du logiciel, offre quant à lui un degré de contrôle très fin. Un utilisateur peut se voir assigner le rôle d’enseignant pour un cours donné tout en étant apprenant dans un autre cours (Moodle Pty Ltd, 2015).
De plus, le logiciel Moodle procure un panel diversifié d’outils permettant aux différents utilisateurs de représenter leurs connaissances. Nous pouvons mentionner les forums qui permettent non seulement la discussion mais aussi le partage de contenu que ce soit des documents ou différents médias. Les wikis, ainsi que les glossaires fournissent également un espace de partage puisque leur contenu est construit et enrichi de manière collaborative (Moodle Pty Ltd, 2015).
Le fondateur de Moodle Pty Ltd., Martin Dougiamas considère également que la possibilité de connaître les activités de nos pairs sur la plateforme peut apporter une certaine motivation et amener l’utilisateur à progresser. Dans ce sens, plusieurs outils ont été mis en place : visualisation des participants à un cours (nom/prénom, provenance, date du dernier accès au cours en question), indication des personnes actives sur la plateforme à un moment donnée via le bloc utilisateurs en ligne ou encore obtention d’informations sur les changements qui ont eu lieu dans les différentes activités grâce au bloc activités récentes (Moodle Pty Ltd, 2015).
Le dernier point mentionné dans les cinq lois de Marting Dougiamas, cible l’importance de proposer un environnement de développement flexible qui soit personnalisable pour répondre aux besoins des différents utilisateurs. Moodle répond à cette exigence au travers de plusieurs concepts :
  • un vaste choix de paramétrages proposés par la plateforme,
  • la liberté offerte dans la création de la structure d’un cours,
  • la construction modulaire du logiciel permettant d’ajouter ou de créer de nouveaux plugins, etc.
Moodle est indéniablement un Learning management system flexible et personnalisable. De plus, étant un logiciel libre sous licence GNU General Public License, il peut être adapté, complété et modifié en tout temps par la communauté. 

Architecture de la plateforme Moodle

Cette partie explicite les différents éléments qui composent l’architecture de la plateforme Moodle

Architecture modulaire

Comme la composition de son nom Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment l’indique, Moodle est un logiciel conçu de manière modulaire. L’avantage de ce type d’architecture réside dans la fragmentation du logiciel en plusieurs modules ou parties. Ces modules sont développés de manière indépendante, ce qui octroie une grande flexibilité dans la création de nouvelles fonctionnalités qui doivent toutefois être capables de fonctionner ensemble. Ainsi, un logiciel qui de prime abord paraît complexe peut être facilement maîtrisé par un fractionnement en modules (Cohendet, Diani, & Lerch, 2005). Moodle est en environnement orienté objet d’apprentissage dynamique. Ce concept indique que le code source du logiciel contient des éléments appelés ‘objet’ qui interagissent entre eux. Ces objets contiennent des attributs, ainsi que des fonctions ou méthodes qui leur sont propres. Par exemple, si nous avions un objet ou une classe ‘Voiture’, cet objet contiendrait des attributs tels que la couleur, le nombre de roues, le nombre de places, ou d’autres caractéristiques et posséderait les fonctions suivantes : démarrer(), freiner(), etc. Lors de l’instanciation d’une classe, un objet est alors créé. La programmation orientée objet permet ainsi l’encapsulation des données, ce qui signifie que le développeur peut choisir de rendre accessible ou non une partie de son code (Thuillier, 2015).

Langages de programmation

La plateforme Moodle a été conçue avec les langages de programmation PHP : Hypertext Preprocessor (PHP) et JavaScript. Ces derniers sont des langages couramment utilisés dans le développement web (The PHP Group, 2017a). Le code élaboré en PHP est exécuté côté serveur, ce qui n’est pas le cas du langage Javascript qui lui est résolu côté client par un interpréteur contenu dans le navigateur web. Le code Javascript dynamise les pages HyperText Markup Language (HTML) (MDN Mozilla Developer Network, 2017).

Serveur

L’installation de Moodle nécessiste un serveur web. Les deux serveurs les plus en phase avec la conceptualisation du logiciel sont Apache et Internet Information Service (IIS). Apache est un serveur http open-source, lancé en 1995 par Apache Software Foundation et représente l’un des serveurs les plus populaires disponibles à l’heure actuelle (The Apache Software, 2017). Le serveur web IIS demeure quant à lui un logiciel propriétaire issu de la célèbre entreprise informatique Microsoft (Microsoft, 2017d).

Base de données

Le choix d’une base de données de type My Structured Query Language (MySQL), de modèle relationnelle est considérablement encouragé par la communauté Moodle, qui propose toute la documentation relative à son utilisation. Pour une meilleure stabilité et une plus grande performance, l’utilisateur peut également se tourner vers une base de données Post-Ingres Structured Query Language (PostgreSQL) usage églament documenté et supporté par la communauté Moodle. Les bases de données Oracle, SQLite ou MSSQL peuvent aussi être utilisées, cependant la communauté Moodle ne les recommande pas (Moodle Pty Ltd, 2014, b) (Moodle Pty Ltd, 2016, c).

Dossiers de données

Lors de l’installation de Moodle, un dossier de données nommé Moodledata folder est créé ; celui-ci sert à stocker les fichiers téléchargés et générés depuis l’interface utilisateur, ainsi que les différentes données (Moodle Pty Ltd, 2016, c).

Moodle Core et plugins

  • Au niveau de son architecture, Moodle comprend un noyau appelé Moodle Core, comprenant le fondement, soit l’infrastructure nécessaire au fonctionnement de la plateforme. Autour de ce noyau, différents plugins permettent d’étendre les fonctionnalités proposées par Moodle. De cette manière, la plateforme peut être étendue et paramétrable via des plugins sans altérer le coeur de l’application maintenu par Moodle Pty Ltd. Cette extension est rendue possible par Moodle Application Programming Interface (Moodle API), qui constitue la porte d’accès au noyau. L’installation standard de Moodle comprend Moodle Core, mais aussi les différents plugins offrant les fonctionnalités de base.
  • Les types de plugins proposés par Moodle sont nombreux et diversifiés et parmi ceux-ci nous pouvons présenter le type Activity modules qui est essentiel à la plateforme car il fournit les activités utilisées dans les cours comme les quiz, le forum, etc (Moodle Pty Ltd, 2014, b) (Moodle Pty Ltd, 2017, d).

Adaptation Moodle au MOOC

Le défit de cette adaptation est de moocinize Moodle, soit de créer les plugins nécessaires à Moodle pour permettre la mise en ligne de Massive Open Online Course (MOOCs). Ces derniers sont des cours en ligne ouverts. En effet, toute personne voulant participer à un mooc peut s’y inscrire librement contrairement aux cours en ligne fermés dispensés dans le cadre d’un parcours de formation (Vaufrey, 2014). Cette version de la plateforme Moodle élaborée par plusieurs centre de développement porte le nom de MOODECx. MOODECx (dans le cas du développement réalisé par Cyberlearn). Elle présente alors une ergonomie repensée, un design bien conçu, un layout remanié, ainsi qu’un accès aux cours facilité. Les utilisateurs peuvent s’inscrire afin de participer aux différents MOOCs proposés par la plateforme. Lors de la création d’un nouveau MOOC par un administrateur, tous les plugins nécessaires au bon déroulement de sa mise en ligne sont automatiquement installés. Le contenu d’un MOOC est géré par le plugin Course Format, structurant les cours par semaine. Le forum initial proposé par Moodle a également été revisité, puisque l’utilisateur peut désormais avec la version MOODECx, évaluer les questions posées, marquer la réponse qui selon lui est la plus complète ou encore filtrer les questions par date ou par nombre de réponses. Naturellement, toutes les possibilités offertes par Moodle se retrouvent également dans MOODECx. Un des plugins développé (toujours par Cyberlearn) est celui permettant le Group Management. Ce dernier permet aux étudiants de créer des groupes au sein d’un MOOC. La liste des groupes créés est alors suggérée aux utilisateurs. Les personnes peuvent ainsi obtenir un aperçu du nombre d’utilisateurs inclus dans les différents groupes du mooc en question, ainsi que leur position géographique, informations qui peuvent notamment servir dans le choix du groupe auquel un utilisateur désir adhérer (HES-SO, Nathalie, & SWITCH, 2016).

Voici, ci-dessous, un aperçu de l’architecture MOODECx (Conçu par Cyberlearn, HES-SO, Nathalie, & SWITCH, 2016) et d'une relation avec un LRS

Voici une explicitation du schéma représentant les différents composants de Architecture MOODECx a un plugin de pilotage LRS:

1. L’étudiant(e) et l’administrateur effectuent des opérations sur la plateforme MOODECx. Lorsque ces opérations sont effectuées sur la plateforme, elles sont enregistrées dans le fichier de logs de Moodle.
2. Les différents logs sont envoyés à destination du LRS par le biais du plugin Moodle Logstore xAPI. Ce plugin transforme les logs contenus dans Moodle Logstore au format xAPI par le biais de ses trois composants : l’expander, le convertisseur et l’émetteur. Chaque log passe au travers de ces trois composants dans un processus effectué en six étapes pour enfin atteindre le LRS où les données sont stockées.
3. Le module de pilotage envoie les requêtes http (Learning Locker) à destination du LRS pour récupérer les données nécessaires à la réalisation des métriques.
4. Learning Locker renvoie les données au format JSON à destination du module de pilotage.
5. L’administrateur se connecte au module de pilotage et peut ainsi consulter le dashboard.

Documentations et guide Moodle

Voir la page Guide de Moodle Ce guide est une introduction à l'utilisation des différentes possibilités du logiciel. Il renvoi à de nombreux liens

Quelques exemples de cours et d'activités