Biologie synthétique

De DidaQuest


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


Blue-circle-target.png Etymologie et Histoire

1828  La première synthèse organique (de l’urée, à partir du cyanate d’ammonium) fut obtenue 
accidentellement par le chimiste allemand Friedrich Wöhler .
1912 La première mention en français de la « biologie synthétique » apparaît sous la plume du chimiste 
Stéphane Leduc 
En 1965, Robert Burns Woodward reçoit un prix Nobel pour ses travaux sur la synthèse de molécules organiques 
complexes (quinine, cholestérol, cortisone, strychnine, réserpine, chlorophylle, céphalosporine, 
colchicine...). 
En 1970, le biologiste indien Har Gobind Khorana synthétise un gène codant pour un ARN de transfert. C’est 
le début de l’ingénierie génétique.

En 1972, Paul Berg construit une molécule d’ADN hybride (recombinée).
En 1973, Woodward et Eschenmoser synthétisent la vitamine B12. 
En 1984 le laboratoire de Steven Benner synthétise un gène codant pour une protéine. 
en 2004 Le premier congrès mondial de biologie synthétique se tient à Boston, au MIT,  marquera l'acte de 
naissance "officiel" de la biologie synthétique contemporaine.
L’année suivante des chercheurs du Center for Disease Control d’Atlanta reconstruisent le virus grippal 
responsable de la pandémie de 1918 (grippe espagnole) afin d’identifier les facteurs associés à sa 
virulence. 
En 2008, le groupe de Craig Venter annonce la synthèse complète d’un génome bactérien (mycoplasma 
genitalium) et affiche son objectif de construire une « cellule minimale »
==Blue-circle-target.png Problèmes à définir la biologie synthétique
 Il est difficile de trouver une définition fonctionnelle de la biologie de synthèse. Elle dépend des
résultats souhaités, soit de ses applications (ou objectifs).
cette définition pourrait changer au cours du temps, à mesure que cette discipline prendra de plus en plus conscience d’elle-même et qu’elle se sera plus largement répandue.
Problème de déterminer si la Biologie Synthétique est une science ou une technologie, autrement dit, si la 
Biologie Synthétique est un domaine de connaissances fondamentales objectives caractérisé par un objet 
d’étude et des méthodes d'investigation rigoureuses aboutissant à des résultats vérifiables et 
reproductibles, avec ses propres théories ou lois, ou si elle relève d’un savoir-faire d’ingénieur basé sur 
la conception et l’utilisation d’instruments particuliers 
==Blue-circle-target.png Réflexions épistémologiques liés à la Biologie Synthétique
La biologie de synthèse réduit l'organisme vivant à son programme gènètique en d'autre terme elle réduit 
l'individualité génétique .
L'idée de coopération, de collaboration ou de coexistence des microorganismes est étrangère à la théorie 
réductionniste 
La Biologie synthétique est une science relativement jeune, elle emploie un réductionnisme très fort 
afin de tenter d'expliquer et de maîtriser les phénomènes métaboliques.
*La theorie de l'information' constituant la structure épistémologique de la BIologie Synthétique et 
l'ADN  tenant dans la théorie biologique le rôle de l'information. 
L'information génétique et son support sont par conséquent les objets privilégiés de la théorie biologique 
inspirée de la cybercinétique
  • Biologie synthétique a plus que jamais pour programme de rendre effectif la théorie cybercinétique du vivant: theorie qui a dominé la biologie moléculaire depuis un demi-siècle, cette théorie met en continuité le substantialisme génétique et une vision mécaniste de la biologie établissant une ontologie cybercinétique qui possède plusieurs biais:
==Le  monadisme ==
qui génèralise aux micro-organismes, l'apparente unicité des individus macroscopiques

== L'immuabilité ==
qui en figeant un état transitoire dm un processus donne aux microorganismes l'apparente d'une identité génétique persistante dans le temps
== Le mécanisme ==
qui cherche l'analogie parfaite entre organisme et unité de production.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


References
Références


Liens éducatifs relatifs aux 5 Mots-Clés Principaux

Sur le Portail Questions / Réponses

Sur Portail de Formation Gratuite

Sur des sites de Formation

Sur DidaQuest

Biologie synthétique sur :

Wikipedia / Wikiwand / Universalis / Larousse encyclopédie / Khan Académie

Sur Wikiwand : Mutagenese /

insertion génique / biobriques / ADN / Biocarburant

Sur Wikipédia :

Mutagenese / insertion génique / biobriques / ADN / Biocarburant

Sur Wikiversity : Mutagenese / insertion génique / biobriques / ADN / Biocarburant
Sur Universalis : Mutagenese / insertion génique / biobriques / ADN / Biocarburant
Sur Khan Académie :

Mutagenese / insertion génique / biobriques / ADN / Biocarburant



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • La construction de voies métaboliques produisant des composés d’intérêt (« bioproduction ») apparaît comme l’une des utilisations les plus prometteuses.

développement d’une levure synthétisant l’hydrocortisone, une hormone humaine produite actuellement par voie chimique. Des biocapteurs bactériens ont été mis au point. Ils sont capables de détecter par exemple des doses subtoxiques d’arsenic ou la présence d’explosifs, avec des applications directes respectivement pour la surveillance des puits utilisés comme sources d’eau dans les pays en voie de développement et pour le repérage des mines antipersonnelles.

  • •Energie

La biologie synthétique offre des alternatives aux combustibles fossiles en créant de nouvelles sources d’énergie. Des projets ont pour but de produire de l’éthanol ou de l’hydrogène dans des bactéries ou des algues. D’autres tentent d’augmenter l’efficience de la photosynthèse.

  • •Bioremédiation

Des microorganismes façonnés « sur mesure » doivent permettre de détecter et éliminer les pollutions environnementales.

  • •Nutrition

La biologie synthétique vise à améliorer les propriétés des plantes utiles. Elle entend également utiliser des microorganismes pour produire des vitamines, des arômes et autres substances nutritives et additifs. Enfin, des "gene drives" pourraient être utilisés pour lutter contre des ravageurs.

  • •Médecine

Le potentiel de la biologie synthétique est considérable. production cellulaire de médicaments, de vaccins et de composants tissulaires; méthodes de diagnostic raffinées; bactéries spécifiques favorisant la digestion; thérapie génique sur mesure; lutte contre des insectes transmetteurs de maladies.

Un des premiers exemples de l’apport de la biologie synthétique est celui de la production du médicament anti-malarique, l’artémisinine, par des cellules de levure.Cette molécule, utilisée dans les stades avancés de paludisme, était jusqu’à présent extraite de la plante Artemisiana annua, car sa synthèse chimique est impossible. Sa bioproduction permettra à la fois une diminution du coût de production, un rythme d’approvisionnement régulier et une qualité constante des lots.
l’élaboration d’un dispositif biologique implantable de chrono-chimiothérapie destiné aux patients atteints de cancer. Un tel dispositif consiste à délivrer plusieurs fois par jour, selon un cycle temporel précis, des doses de deux médicaments différents. Le principal défi est ici l’intégration d’une horloge biomoléculaire. L’analogue électronique de cette horloge serait un circuit oscillant basé sur des transistors et des diodes. Afin de pouvoir fonctionner et interagir avec les tissus biologiques où elle sera implantée, notre horloge sera réalisée par un circuit biochimique comprenant quelques protéines en interaction.
  • •Produits chimiques

Outre les médicaments et les carburants, la biologie synthétique devrait permettre la fabrication de nombreux autres produits chimiques comme par exemple les produits servant de base à l’élaboration des cosmétiques, ............................................................................... ................................................................................ ................................................................................ ................................................................................

  • ...............................................................................

................................................................................ ................................................................................ ................................................................................


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie