Contraception

De DidaQuest


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite



Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


References
Références


Liens éducatifs relatifs aux 5 Mots-Clés Principaux

Sur le Portail Questions / Réponses

Sur Portail de Formation Gratuite

Sur des sites de Formation

Sur DidaQuest

Contraception sur :

Wikipedia / Wikiwand / Universalis / Larousse encyclopédie / Khan Académie

Sur Wikiwand : Contraceptif /

gynécologie / Control des naissances / Fécondation / Abortif

Sur Wikipédia :

Contraceptif / gynécologie / Control des naissances / Fécondation / Abortif

Sur Wikiversity : Contraceptif / gynécologie / Control des naissances / Fécondation / Abortif
Sur Universalis : Contraceptif / gynécologie / Control des naissances / Fécondation / Abortif
Sur Khan Académie :

Contraceptif / gynécologie / Control des naissances / Fécondation / Abortif



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations


Blue-circle-target.png ''' Plannig familial ''':

  = Le contrôle des naissances a fait l'objet, depuis le début du xxe siècle, de diverses politiques visant à la réduction du taux de fécondité, notamment par le biais de la contraception. Celle-ci est définie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme « l'utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter » 1. La contraception désigne uniquement les procédés temporaires et réversibles, sinon il s'agit de stérilisation : castration, vasectomie ou ligature des trompes. Outre la contraception et la stérilisation, les politiques de contrôle de naissances, parfois liée à une conception malthusienne, procèdent aussi par incitations (fiscales, économiques, politiques, etc.) =


Blue-circle-target.png ''' La santé sexuelle et reproductive ''':

 = Les mobilisations des femmes et le développement des connaissances scientifiques permettent de développer les moyens de contraception, les lois et leur accessibilité ce qui pourrait permettre à ce jour aux femmes de vivre une sexualité épanouie et sans risques sur la santé tout en diminuant le risque grossesse =


Blue-circle-target.png ''' Histoire et épistémologie de la contraception ''': * Vidéo : https://www.gynandco.fr/video/histoire-de-la-contraception

 = Depuis l’Antiquité,contraception, stérilisation, avortement voire même infanticides sont souvent mêlés.
 = Chez les Egyptiens apparaît néanmoins l'idée de recettes contraceptives comme en attestent certains papyrus. Il s'agit de contraceptifs locaux consistant en une sorte de pâte introduite dans le vagin.
 = L'abstinence périodique est une pratique ancestrale mais qui ne devait pas être très efficace à une époque où la période fertile était confondue avec celle des règles. Cette pratique relevait plutôt de directives relatives à l'hygiène de vie.
 = Le préservatif est décrit pour la première fois par Fallope, mais son "invention" remonte peut-être déjà aux romains. Son utilisation va se répandre sous la menace des épidémies de syphilis. Contrairement à ce qui est souvent compris, son usage ne précède pas l’acte sexuel; il sert à maintenir une sorte de pansement contenant des produits médicamenteux pour prévenir une maladie vénérienne.
 = A partir du XVIIème siècle, des éponges sont préconisées comme moyen contraceptif.
 = Au XIXème siècle, de nouveaux procédés contraceptifs: 
       ** Avec l’avènement du caoutchouc et du latex, la découverte du procédé de vulcanisation en 1844 par Goodyear permet la fabrication de "condoms" en caoutchouc par Mac Intosh. Cependant sa commercialisation attend jusqu’à la fin du 19e siècle, On le trouve alors dans les grandes pharmacies des centres urbains. Même en ces lieux, le condom est tabou; plusieurs hommes, n’osant pas dire le mot à voix haute, ne font que déposer trois doigts sur le comptoir, puisque ce moyen de contraception se vend alors en trio. 
       ** En 1880, un spermicide riche en quinine est mis au point par Rendell. Les douches vaginales sont également conseillées en y adjoignant certains ingrédients. Les obturateurs mécaniques, les capes cervicales et les diaphragmes, visant à empêcher le passage des spermatozoïdes dans le col, sont étudiés.
       ** A la fin du 19ème siècle, le mouvement féministe se dessine création de centres de planning dont le premier naît en Hollande.
  = Au XXème siècle, la régulation des naissances.
       ** En 1904, van de Velde découvre que la courbe de température chez la femme est biphasique au cours du cycle
       ** En 1909, Richter avait décrit un moyen de prévenir la conception en introduisant dans l'utérus un fil spiralé métallique. Ce procédé avait été essayé, suivi d'autres modèles. Tous avaient été abandonnés à l'approche de 1940 en raison du risque très élevé d'infections.
       ** Vers 1930 Knaus et Ogino précisent la période de fertilité.
       ** La découverte des hormones au XXème siècle permet de comprendre enfin la physiologie féminine, la découverte de la progestérone étant secondaire chronologiquement à celle de la "folliculine" (les différents estrogènes ne sont pas encore distingués).La synthèse des hormones a conduit à la mise au point d'une nouvelle forme de contraception
       ** Vers 1950, par Gregory Pincus. Trouver une méthode hormonale bloquant l'ovulation pour éviter le risque de grossesse répondait en effet à la demande de Margaret Sanger, une ancienne infirmière qui tout au long de sa vie s'était battue pour que les femmes aient droit à une contraception efficace. Cette femme a joué alors un rôle essentiel en fournissant à ce chercheur déjà connu des fonds très importants venant de groupes féministes.
       ** En 1957, la vente de la "pilule", une association d'estrogènes et de progestatifs, est autorisée par la F.D.A. (Food and Drug Administration) pour “traiter les troubles des règles” et en 1960, comme "contraceptif". Une bataille s'engage alors entre partisans et adversaires de cette "thérapeutique".
       ** En 1959, l'utilisation du polyéthylène, un plastique biologiquement inerte, relance l'idée des stérilets: Margulies et Lippes s'attachent à cette mise au point.
       ** En 1965, la Loi française confond encore contraception et avortement, l'avortement étant considéré comme un crime.Les élections présidentielles qui opposent cette année-là de Gaulle à Mitterrand conduisent à un grand débat sur la contraception.
       ** En 1969, Zipper et Tatum créent des stérilets "bioactifs" dont le revêtement en cuivre provoque une réaction inflammatoire de l'endomètre interdisant la nidation de l'embryon ("contragestion").
       ** A partir de 1970, les types de pilules se sont multipliés, leur richesse en estrogènes allant en diminuant pour minimiser le risque de thromboses vasculaires. La "micropilule", elle, ne contient pas d'estrogènes. Elle ne bloque pas l'ovulation mais rend imperméable aux spermatozoïdes le mucus cervical par son action progestative. Les adversaires de la pilule prônent des méthodes "naturelles".
       ** En 1972, le couple Billings préconise une telle méthode qui consiste à expliquer aux femmes comment repérer leur période fécondante en étudiant elles-mêmes, chaque jour, les sécrétions de leur col utérin, le mucus cervical.
       ** En 1975, les études de Nilsson conduisent à la fabrication de stérilets qui libèrent de la progestérone dont l'effet sur l'endomètre se double d'une transformation du mucus cervical.
       ** Au cours des années soixante-dix, se développe le concept de récepteur hormonal. A partir de là, des substances antihormonales sont synthétisées, et parmi elles une antiprogestérone, le RU 486. Une communication est faite par Baulieu en 1982 à l'Académie des Sciences, montrant que le RU interrompt la grossesse débutante. Des débats parfois très vifs s'engagent entre Baulieu pour qui le RU est un contragestif dont l'utilisation doit être limitée, tandis que pour d'autres, la “french pill“ est un produit abortif, la "death pill". En 1988, le RU est commercialisé en France mais c'est en 1994 seulement que le produit est autorisé à pénétrer aux Etats Unis, après intervention des plus hauts responsables politiques, et en septembre 2000 il y est enfin commercialisé.
       ** D'autres méthodes contraceptives modernes utilisent des spermicides à base de chlorure de benzalkonium ou de nonoxynol. qui agissent en détruisant les membranes plasmiques des spermatozoïdes. Contrairement à ce qui a été parfois écrit, ils ne sont guère utilisables dans la lutte contre les infections. Ils existent sous forme d'ovules, de tampons, de crèmes, d'éponges ...


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie