Théorie circulationniste

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


  • HARVEY WILLIAM(1578-1657)
Biographie:

Harvey est né à Folkstone, dans le Kent, le 1er Avril 1578. Il était l’aîné d’une famille de 9 enfants dont 7 garçons. Son père Thomas était marchand de volailles. Il fréquente la King’School à Canterbury pendant 5 années, puis le Caïus College de Cambridge les 5 années suivantes. Il y obtient le titre de bachelier es-lettres. “Il s’est adonné assidûment aux études et s’est intéressé avec beaucoup de zèle à la philosophie. Comme les philosophes anciens, il pensait qu’il devrait voyager le plus possible pour acquérir leur enseignement et leur sagesse”, nous dit de lui Sir Charles Scarburg. En 1600, Harvey se rend donc à Padoue pour y étudier la médecine; c’était au XVIe siècle l’une des écoles scientifiques les plus prestigieuses d’Europe. Il y côtoie notamment Galilée, et a pour maître Jérôme Fabrice d’Acquapendente. Il obtient son diplôme le 25 Avril 1602. Il retourne alors en Angleterre pour valider son doctorat en médecine à Cambridge et démarrer son exercice professionnel à Londres. En 1604, il épouse Elizabeth Browne, fille du premier médecin de la reine Elisabeth. Ils n’auront pas d’enfant. En 1609, il devient membre du Royal College of Physicians. Il en sera l’un des 8 électeurs en 1627. A partir de 1615, il occupe la chaire d’anatomie de l’Ecole de Médecine de Lumley. C’est en 1616 qu’il commence à y présenter ses travaux sur la circulation sanguine. Il publie son ouvrage sur ce thème en 1628, à l’age de 50 ans, 24 années après son retour de Padoue. Dans les 15 ans qui suivent, Harvey écrit, poursuit ses études expérimentales, voyage, tout en continuant d’exercer la médecine à l’hôpital Saint Bartholomée. Parallèlement, il poursuit son ascension sociale et professionnelle, devenant médecin extraordinaire du roi Jacques Ier en 1618, puis médecin ordinaire de son successeur Charles Ier, dont il devient le confident et qu’il va accompagner dans ses nombreux voyages. La guerre civile, qui dure de 1642 à l’exécution du roi sur l’ordre de Cromwell en 1649, lui vaut la disgrâce et l’exil. Ainsi, en 1646, se retire-t-il à la campagne, dans sa propriété de Lambeth. Jean Hamburger, dans son “Journal de Harvey” publié en 1983, décrit très bien l’ambiance morose de cette période. Harvey consacre alors son temps à des recherches en embryologie qui débouchent sur la publication en 1651 d’un deuxième ouvrage “Exercitationes de generatione animalium” dans lequel il est l’un des premiers à défendre la théorie oviste de la génération en affirmant que “tous les animaux naissent d’un œuf”. Il doit également défendre sa conception de la circulation sanguine dans deux Adresses à Riolan publiées en 1649. La situation politique se stabilisant, Harvey est à nouveau associé à la vie du Royal College dont on lui propose de prendre la présidence en 1654; Il refuse, en arguant de son age. Devenu veuf, il meurt le 3 Juin 1657 à 10h du matin, d’une attaque cérébrale. Il repose dans l’église de Hempstedt.

Après avoir étudié à Canterbury et à Cambridge, Harvey se rend en 1598 à Padoue dont l'université et principalement l'école de médecine étaient en pleine gloire. Là, Fabrice d'Acquapendente lui enseigne l'anatomie et Casserius la chirurgie. Reçu docteur en médecine en 1602, il retourne à Londres et devient, en 1609, médecin de l'hôpital Saint-Bartholomew. Professeur d'anatomie et de chirurgie au Royal College (1615), il enseigne sa théorie de la grande circulation du sang. En 1628, il publie à Francfort : Exercitatio anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus.

Approfondissant les travaux de Colombo, de Césalpin, de Servet, il démontre dans cet ouvrage la communication entre les différentes parties de l'appareil circulatoire, le rôle primordial du cœur et réfute les vieilles conceptions sur la fonction du foie. Il décrit la musculature du cœur et explique son fonctionnement comme celui d'une pompe aspirante et foulante : le sang est propulsé dans les artères, tandis que les veines le ramènent. Il montre le caractère incessant de la circulation au cœur et met en évidence le rôle des valvules. Cependant, s'il a pressenti l'existence de relations entre les veines et les artères, la découverte des capillaires sera faite en 1661 par Malpighi. La découverte du mécanisme de la circulation du sang, une des plus importantes du XVIIe siècle, bouleversa les notions héritées de Galien, et nombre de bons esprits (dont Riolan et Guy Patin, entre autres) la nièrent violemment, tandis que d'autres (dont Descartes) s'y rallièrent d'emblée. Harvey devint célèbre et eut une clientèle très nombreuse.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • La circulation sanguine est une partie du thème, la nutrition humaine enseigné pour les élèves du 9ème année de base dans la matière des SVT ,mais en langue arabe.
  • Les objectifs:connaitre l'anatomie du cœur humain,le sens de la circulation, le rôle du sang dans la nutrition.


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie