Compétences

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction


More-didaquest.png Traductions


Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


More-didaquest.png Justification


Définition écrite


  • Le concept de "compétence" recouvre généralement l'idée de "réseau intégré de connaissances, susceptibles d’être mobilisées pour accomplir des tâches" (Crahay, 2006, p. 98). Dans la perspective francophone, ce concept renvoie à une capacité de réaliser une tâche complexe (on parle également de « famille de situations »), qui met en œuvre des « savoirs » (connaissances déclaratives, conceptuelles et factuelles), des « savoir-faire » (connaissances procédurales) et des connaissances métacognitives. Il s'agit de « savoir-agir complexe qui fait suite à l’intégration, à la mobilisation et à l’agencement d’un ensemble de capacités et d’habiletés (pouvant être d’ordre cognitif, affectif, psychomoteur et social) et de connaissances (connaissances déclaratives) utilisées efficacement, dans des situations ayant un caractère commun » (Lasnier, 2000, p. 481; voir aussi Jonnaert, 2002).
  • L’idée centrale sur laquelle est fondée l’approche par compétences est celle de l’apprentissage intégré des différents types des connaissances. L’idée de compétence trouve un appui dans les théories cognitives de l’apprentissage qui, tout en reconnaissant les spécificités des processus d’apprentissage des différentes connaissances, insistent également sur leur imbrication mutuelle sous forme de structures mentales complexes, décrites en tant que modèles ou schémas mentaux.
  • Les chercheurs de la instructional theory décrivent ce concept en utilisant le terme « learning enterprise » proposé par Gagné et Merrill (1990), pour décrire l'intégration, orientée par une intention pédagogique, de tous les domaines d’apprentissages : connaissances factuelles, conceptuelles, procédurales et métacognitives.
D'autres y réfèrent plus simplement en tant que "complex learning" soit :
"integration of knowledge, skills and attitudes, the coordination of qualitatively different constituent skills, and often the transfer of what is learned in the school or training setting to daily life and work settings".(van Merriënboer et Kirschner, 2007, p. 4).

Pour d'autres encore, il ne s'agit que d'une variante de ce que la communauté anglophone du instructional design, décrit depuis longtemps sous l’acronyme KSA pour Knowledge, Skills & Attitudes.

En considérant l'intégration des divers types des connaissances comme le but principal de la démarche d'enseignement-apprentissage, de nombreux chercheurs ont mis de l'avant l'importance de situer l'apprentissage dans les contextes "authentiques" et utilisent souvent les macrostratégies "centrées sur la tâche" (task-centered).

Pour un concepteur, concevoir des démarches d'enseignement-apprentissage favorisant l'apprentissage et le développement des compétences nécessite de prendre des décisions sur la meilleure façon de structurer le contenu d'enseignement. Pour ce faire, il peut s'inspirer des modèles permettant de structurer le contenu d'enseignement guidé par un but cognitif de "haut niveau" soit celui de l'utilisation des connaissances procédurales du type méthode ou technique en conjonction avec la régulation appropriée à l'aide des connaissances métacognitives.

  • Les compétences sont les capacités d’un individu à exercer une fonction ou réaliser une tâche. On parle aussi d’habileté. Les psychologues étudient les compétences dans de nombreux domaines de la psychologie, et parlent de compétence cognitive, émotionnelle, sociale, professionnelle, personnelle, etc. Le terme est souvent opposé à celui de performance, qui réfère à la mesure du comportement, à ce qui est observé et peut être mesuré.
  • La compétence représente l’aptitude d’une personne physique (voire d’une personne morale) dans le cadre d’une activité ou d’un poste déterminés :
à maîtriser l’état de l’art correspondant (par l’expérience acquise ou par la faculté de l’acquérir) ;
à mettre en œuvre le savoir-être, le savoir-faire et les ressources (hommes/matériel) nécessaires.


Définition graphique


Ing-connaissance.png Approche par compétences






Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Les compétences en mathématique:
Résoudre une situation probléme
Raisonner à l'aide de concepts et de processus mathématiques
Communiquer à l'aide du langage mathématiques
  • Les compétences en Langues:
Lire
Ecrire
Produire
  • Les compétences en Eveil Scientifique:
Résolution de situation problème
Analyser
Interpréter
Conclure
  • COMPÉTENCE DE BASE POUR L’EDUCATEUR Sportif

Les compétences de base Les compétences de base correspondent à des savoir-faire qui assurent le bon déroulement d’une séance et la mise en place decondition qui favorisent l’apprentissage de la matière et la qualité des relations Interpersonnelles. La nécessité de ce type de savoir, appelé « savoir de routine » par certains auteurs,s’avère évidente pour mener à bon terme une séance de natation.

Les Savoir-faire à l’origine des compétences de base

Voici une description des 13 compétences, à titre de compétences de base, quedevrait maîtriser l’éducateur à un degré suffisamment élevé avant d’aborder la « prise en charge » de l’enseignement.

1. Efficacité de l’accueil en termes de gestion et de réalisation.

2.Présentation de la séance (entrée en matière, choix d’objectifs, éléments de motivation) et des exercices.

3. Clarté des explications verbales et non-verbales.

4. Qualité de la voix en termes devolume, débit, tonalité, de façon à ce que le message soit audible par tous et motivant.

5. L’organisation du groupe : attente, sécurité.

6. L’organisation du matériel : attente, sécurité.

7.Gestion des transitions : durée.

8. Adaptation du degré de difficulté des exercices aux capacités des nageurs.

9. Efficacité des positions d’observation, et de l’écoute.

10. Efficacité àprévenir et à gérer les comportements perturbateurs.

11. Répartition équitable et justesse de la rétroaction.

12. Manifestations d’enthousiasme et d’ouverture envers les nageurs.

13. Efficacité dubilan de fin de séance en termes de gestion et de relation.



Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie