Homéostasie

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


  • A partir de 1865, le médecin et physiologiste français CLAUDE BERNARD, dans son "Introduction à l'étude de la médecine expérimentale" présente le concept de milieu intérieur et d'équilibre à l'intérieur de celui-ci : "Tous les mécanismes vitaux, quelques variés qu'ils soient, n'ont toujours qu'un but, celui de maintenir l'unité des conditions de la vie dans le milieu intérieur". Le physiologiste américain Walter Bradford Cannon (1871-1945) forge le mot homéostasie à partir des deux mots grecs stasis (stabilité, état, position) et homolos (égal, semblable à et homoios, identique), dans son ouvrage "The Wisdom of the Body" en 1926: "Les êtres vivants supérieurs constituent un système ouvert présentant de nombreuses relations avec l'environnement. Les modifications de l'environnement déclenchent des réactions dans le système ou l'affectent directement, aboutissant à des perturbations internes du système. de telles perturbations sont normalement maintenues dans des limites étroites parce que des ajustements automatiques à l'intérieur du système, entrent en action et que de cette façon sont évitées des oscillations amples, les conditions internes étant maintenues à peu près constantes (...). Les réactions physiologiques coordonnées qui maintiennent la plupart des équilibres dynamiques du corps sont si complexes et si particulières aux organismes vivants qu'il a été suggéré qu'une désignation particulière soit employée pour ces réactions : celle d'homéostasie".
  • Ce terme se déploie à la biologie pour désigner la caractéristique de tout genre de système, ouvert ou fermé, lui permettant de régler le milieu interne afin de préserver une condition stable. La stabilité se rend possible par divers mécanismes de régulation et plusieurs ajustements dynamiques.
  • L’homéostasie est l’un des principes majeurs de la physiologie, étant donné que si cette caractéristique échoue, elle peut entraîner un mauvais fonctionnement de plusieurs organes.
Ainsi la notion d'homéostasie se réfère fondamentalement à celle d'un état stationnaire de processus stabilisés par la coordination de mécanismes physiologiques (mécanismes auto-régulateurs), et qui permettent à l'organisme de maintenir son intégrité fonctionnelle dans des environnements, interne (milieu intérieur) et externes fluctuants.

Comme tout état d’équilibre l’homéostasie est en perpétuel mouvement, sous l’effet de processus biologiques, enzymatiques, chimiques, thermiques et autres qui permettent de rester en l’état, c'est-à-dire de revenir à l’état initial malgré des sollicitations permanentes visant à évoluer vers un véritable déséquilibre.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


References
Références


Liens éducatifs relatifs aux 5 Mots-Clés Principaux

Sur le Portail Questions / Réponses

Sur Portail de Formation Gratuite

Sur des sites de Formation

Sur DidaQuest

Homéostasie sur :

Wikipedia / Wikiwand / Universalis / Larousse encyclopédie / Khan Académie

Sur Wikiwand : Causalité circulaire /

Équilibre dynamique / Autorégulation / Boucle de régulation / Centre de régulation

Sur Wikipédia :

Causalité circulaire / Équilibre dynamique / Autorégulation / Boucle de régulation / Centre de régulation

Sur Wikiversity : Causalité circulaire / Équilibre dynamique / Autorégulation / Boucle de régulation / Centre de régulation
Sur Universalis : Causalité circulaire / Équilibre dynamique / Autorégulation / Boucle de régulation / Centre de régulation
Sur Khan Académie :

Causalité circulaire / Équilibre dynamique / Autorégulation / Boucle de régulation / Centre de régulation



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • À l'échelle d'un organisme, il s'agit de l'ensemble des paramètres devant rester constants ou s'adapter à des besoins spécifiques.
  • Chez les mammifères le mécanisme de régulation des grands équilibres métaboliques est sous la dépendance du système nerveux autonome et du système endocrinien. Ces deux systèmes permettent d’éviter les déficits et les excès métaboliques.


Blue-circle-target.png Exemples d'équilibres qui doivent être conservés, sous peine de troubles graves, voire mortels:

  • Equilibre hydro-électrolytique, concernant l’eau (déshydratation et rétention hydrique) et les électrolytes, dont les ions essentiels suivants : sodium (Na+), calcium (Ca++), potassium (K+) : natrémie (hypo ou hypernatrémie), calcémie (hypo ou hypercalcémie), kaliémie (hypo ou hyperkaliémie).
  • Equilibre acidobasique (ou acide-base) : pH, réserve alcaline (RA), gaz carbonique, osmolarité : acidose ou alcalose, capnie (hypo ou hypercapnie), hyperosmolarité.
  • Equilibre glycémique : hypo ou hyperglycémie.
  • La température corporelle : homéothermie (hypo ou hyperthermie)
  • La pression artérielle: hypo ou hypertension

Il existe plusieurs types d'homéostasie:

  • L’homéostasie tissulaire qui est assurée par un équilibre entre les processus de mort, prolifération, croissance, différenciation et migration cellulaires.
  • L’homéostasie biologique processus comprend le contrôle des valeurs énergétiques s’avérant normales.
  • L’homéostasie psychologique c'est l’équilibre entre les besoins et leur satisfaction. Lorsque les besoins ne sont pas satisfaits, un déséquilibre intérieur survient. Le sujet cherche à parvenir à l’équilibre par la conduite (comportement) lui permettant de satisfaire les dits besoins.
  • L’homéostasie cybernétique est la capacité d’un système cybernétique de maintenir certaines variables à l’intérieur de certains limites.
  • L’homéostasie énergétique se définit comme un état d’équilibre entre les apports fournis par la prise alimentaire et les dépenses énergétiques de l’organisme.
  • L'homéostasie vasculaire est un processus de régulation homéostatique du système vasculaire. Afin de maintenir l'homéostasie dans le système cardiovasculaire et de fournir suffisamment de sang aux tissus, le flux sanguin doit être redirigé continuellement vers les tissus au fur et à mesure qu'ils deviennent plus actifs.


Blue-circle-target.png La cybernétique: est une science des systèmes auto-régulés, qui ne s’intéresse pas tant aux composantes qu’à leurs interactions, et où est pris en compte avant tout leur comportement global. C’est une modélisation de la relation entre les éléments d’un système, par l’étude de l’information et des principes d’interaction. C'est le moyen d'organiser les échanges pour les rendre efficaces, et poussée à l'extrême le moyen de contrôler plus efficacement.


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie