Milieu intérieur

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite



Blue-circle-target.png Les caractéristiques du milieu intérieur

  • Le milieu intérieur possède 02 caractéristiques :
      • Caractères physico-chimiques stables :

-La concentration : (molarité et molalité). -La pression osmotique. -Le PH. -La température. -La charge électrique.

      • Caractère dynamique : renouvellement permanent de son homogénéité.


Blue-circle-target.png les composantes du milieu intérieur

  • Le sang est un liquide biologique vital qui circule continuellement dans les vaisseaux

sanguins et le cœur notamment grâce à la pompe cardiaque. Il est composé d'un fluide aqueux, le plasma, et de milliards de cellules, principalement les globules rouges, qui lui donnent sa couleur. Ce liquide transporte le dioxygène (O2) et les éléments nutritifs nécessaires aux processus vitaux de tous les tissus du corps, ainsi que les déchets, tels que le dioxyde de carbone (CO2) ou les déchets azotés, vers les sites d'évacuation (reins, poumons, foie, intestins). Il permet également d'acheminer les cellules et les molécules du système immunitaire vers les tissus, et de diffuser les hormones dans tout l’organisme. Chez l'adulte, c’est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d’un processus appelé l'hématopoïèse.

  • Le liquide interstitiel ou interstitium a une composition ionique proche de celle du

plasma sanguin. Le liquide interstitiel remplit l'espace entre les capillaires sanguins et les cellules. Il facilite les échanges de nutriments et de déchets entre ceux-ci. Le surplus de liquide interstitiel est drainé par les capillaires lymphatiques où il prend le nom de lymphe et est acheminé vers le cou où il est réintégré au sang dans la veine subclavière gauche par le canal thoracique.
Blue-circle-target.png Milieu intérieur et homéostasie

  • L'homéostasie (du grec , hómoios, « similaire », et stásis, « stabilité, action de se tenir

debout ») est la capacité que peut avoir un système quelconque à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures. L'homéostasie représente les conditions relativement stables du milieu intérieur, qui résultent des réponses compensatrices produites par les systèmes de régulation homéostatiques. L'homéostasie ne correspond pas vraiment à un état statique ou sans changement. Il s'agit plutôt d'un état d'équilibre dynamique dans lequel les conditions internes varient, mais toujours dans des limites relativement étroites.

   
Blue-circle-target.png Caractéristique de régulation homéostasique
  • Quel que soit le facteur contrôlé (la variable), tous les mécanismes de régulation

comportent au moins 3 éléments :

*Un récepteur : c'est un capteur qui détecte le changement dans le milieu intérieur ou
  l'environnement et réagit à un stimulus interne ou externe, en envoyant des informations
  (entrée) au centre de régulation (centre d'intégration).
  Ces informations vont du récepteur au centre de régulation en suivant une voie
  afférente.
*Le centre de régulation : Il fixe la valeur de référence (niveau ou intervalle) où la
variable doit être maintenue, Il analyse aussi les données qu'il reçoit et détermine la
réaction appropriée. La réaction résultante du centre de régulation est transmise à un
effecteur via la voie efférente.
*L'effecteur : il permet la réponse du centre de régulation (sortie) vis à vis du stimulus.
La réponse de l'effecteur correspond à un changement de son activité.

La réponse produit une rétroaction sur le stimulus pouvant être de 2 types : Soit une rétro-inhibition qui a pour effet de le réduire de sorte que le mécanisme de régulation cesse son activité. Soit une rétro-activation qui a pour effet de le renforcer de sorte que la réaction se poursuit avec une intensité croissante.
Blue-circle-target.png L'eau total de l'organisme

  • L'eau est le constituant essentiel de la matière vivante, animale et végétale .Chez

l'homme, elle représente en moyenne 60% de la masse totale .Cette proportion varie selon les tissus (muscle>tissu adipeux >os), de l'âge (embryon >jeune >adulte >vieillard) et du sexe (Mâle >femelle).

*L'eau est un élément vital .On peut survivre plusieurs semaines sans manger, mais

seulement quelques jours sans boire.

*L'eau est présente dans les deux grands compartiments liquidiens de l'organisme, le

compartiment intracellulaire (40%) et le compartiment extracellulaire (20%).Ce dernier peut lui-même être subdivisé en milieu interstitiel (intercellulaire) et plasma.

*La teneur en eau de l'organisme est le résultat d'un équilibre dynamique entre les apports

(boissons, eau contenue dans des aliments solides, l'eau produite par le métabolisme cellulaire) et les pertes (urine, fèces, transpiration) .Cet équilibre est contrôlé par des mécanismes de régulation qui impliquent une composante comportementale et une composante réflexe neuroendocrinienne faisant intervenir l'hormone antiduiritique et sa cible, le rein.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


References
Références


Liens éducatifs relatifs aux 5 Mots-Clés Principaux

Sur le Portail Questions / Réponses

Sur Portail de Formation Gratuite

Sur des sites de Formation

Sur DidaQuest

Milieu intérieur sur :

Wikipedia / Wikiwand / Universalis / Larousse encyclopédie / Khan Académie

Sur Wikiwand : Milieu intérieur /

Plasma / Lymphe / Liquide interstitiel / Activité cellulaire

Sur Wikipédia :

Milieu intérieur / Plasma / Lymphe / Liquide interstitiel / Activité cellulaire

Sur Wikiversity : Milieu intérieur / Plasma / Lymphe / Liquide interstitiel / Activité cellulaire
Sur Universalis : Milieu intérieur / Plasma / Lymphe / Liquide interstitiel / Activité cellulaire
Sur Khan Académie :

Milieu intérieur / Plasma / Lymphe / Liquide interstitiel / Activité cellulaire



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Dans son Introduction à l’étude de la médecine expérimentale parue en 1865, Claude Bernard relevait que « la science antique n’a pu concevoir que le milieu extérieur ; mais il faut, pour fonder la science biologique expérimentale, concevoir de plus un milieu intérieur »  Dans le manuscrit inachevé qui devait constituer la suite de cette introduction, il notait derechef : « La médecine scientifique moderne est fondée sur la connaissance de la vie des éléments dans un milieu intérieur ; c’est donc une conception différente du corps humain. Ces idées sont de moi et c’est là le point de vue essentiel de la médecine expérimentale».
  • L’éducation du milieu intérieur permet à l’apprenant de percevoir l'organisme comme un tout autonome sans négliger sa relation avec l'environnement.


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie