Tissu sanguin

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction

Tissu sanguin (Français) / blood tissue (Anglais) / النسيج الدموي (Arabe) / ιστός αίματος (Grec) / 血液组织 (Chinois) / Blutgewebe (Allemand) / tejido sanguíneo (Espagnol) / kan dokusu (Turc) / tessuto sanguigno (Italien)


Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


Le sang oxygène, nourrit, nettoie et défend tous les tissus et les organes du corps . Il transporte également quelques hormones sécrétées par les glandes du système endocrinien , destinées à cibler des organes ou des tissus . Le sang , aussi , régule la température corporelle en absorbant et en distribuant la chaleur dans tout le corps et apporte les déchets aux reins et au foie.

  • Chaque composé du tissu sanguin assure des fonctions précises; les hématies ont un rôle vital qui est l'oxygénation de l'organisme à travers le transport des gaz respiratoires dont le dioxygène (O2) et le dioxyde de carbone (CO2), les leucocytes jouent un rôle clé dans la défense du corps contre les virus et les bactéries qui peuvent causer des infections, les plaquettes jouent un rôle essentiel et fondamental dans la coagulation qui est un processus complexe qui vise à épargner le sang après une blessure, coupure ou plaie...
  • Chez l'humain, le sang représente en moyenne 7 à 8 % de sa masse corporelle.

Son parcours à travers le corps humain peut être résumé en une série de différentes étapes.

Le cycle commence après un passage au niveau des poumons. Le sang, alors riche en dioxygène, est envoyé vers le cœur par quatre veines pulmonaires : les veines pulmonaires inférieure et supérieure droite, et inférieure et supérieure gauche. Une fois à l'intérieur, il transite par l'oreillette et le ventricule gauche avant de rejoindre l'aorte, le plus gros vaisseau sanguin de l'organisme, puis les organes en empruntant l'ensemble du réseau artériel. Il est à noter que les artères, par un système de dilatation pariétale permettant la variation de leur volume, représente le réservoir de pression du système cardio-vasculaire. Une fois le dioxygène distribué le sang, alors chargé en dioxyde de carbone libéré par les organes, va retourner vers le cœur via le réseau veineux puis les deux veines caves, inférieure et supérieure. La proportion volumique de sang dans les veines est plus grande que celle dans les artères, elles servent de réservoir sanguin à la pompe cardiaque. Après un passage par l'oreillette droite puis le ventricule droit, il va finalement être ramené par les artères pulmonaires au niveau des poumons afin d'y être de nouveau oxygéné, entamant ainsi un nouveau cycle. L'ensemble du flux sanguin passe de cette manière par les poumons, assurant une oxygénation constante de l'organisme. Le sang circule, toujours dans le même sens, à l’intérieur d’un circuit entièrement clos formé de vaisseaux sanguins de divers calibres, répartis dans tout le corps. Les contractions du cœur assurent la circulation du sang. Quatre valves dont deux atrio-ventriculaires (entre l'oreillette et le ventricule du cœur) et deux ventriculaires (entre le ventricule du cœur et l'artère) assurent la circulation unidirectionnelle du sang dans l'organisme.

Le passage du sang des oreillettes aux ventricules est appelé systole auriculaire, celui des ventricules vers l'aorte ou l'artère pulmonaire systole ventriculaire. La diastole, période de relâchement du myocarde, permet quant à elle le remplissage en sang des ventricules et oreillettes.

Le cœur est une pompe foulante et aspirante qui éjecte le sang dans les vaisseaux de l’appareil circulatoire et qui contribue au retour veineux.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • Au cas de la calvitie qui est souvent un phénomène héréditaire, avant de penser aux implants, il existe une technique qui permet de ralentir la chute de vos cheveux et de stimuler sa repousse. Pas besoin de faire appel à un traitement trop invasif pour retrouver une chevelure épaisse et soyeuse. Ainsi, le PRP cheveux utilise les facteurs actifs de croissance contenu dans le plasma riche en plaquettes pour stimuler la repousse en agissant directement sur les cellules souches du follicule pileux.

Il existe trois types de cellules dans le sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Lors d’un PRP cheveux, ce sont les plaquettes et le plasma qui intéresseront votre chirurgien. Ces cellules, riches en facteurs de croissance, ont la capacité de régénérer le cheveu et de stimuler sa repousse. Ce sont les follicules des cheveux qui sont les plus sensibles à ces cellules et seront stimulés par les facteurs de croissance.

Le PRP est donc une substance naturellement présente dans le corps humain. Elle est obtenue à partir de votre sang. Il suffit d’une seule prise de sang pour l’obtenir. Après centrifugation, le chirurgien obtient alors un plasma riche en plaquette (ou PRP).

Aujourd’hui, cette technique est utilisée en chirurgie esthétique, en orthopédie, en hématologie, en soins dentaires, mais aussi pour les brûlures et les plaies. Ainsi, il ne s’agit pas d’une intervention limitée au traitement de la chute des cheveux. Elle convient aussi pour le traitement de certaines rides et cernes et permet une revitalisation et une régénération cutanée. Il est cependant important de noter que son usage à visée esthétique n’est plus permis en France depuis 2013. Ainsi, le PRP n’est plus utilisé, aujourd’hui, dans le traitement des rides ou des cernes, mais seulement pour les traitements à visée thérapeutique.

Le PRP cheveux présente donc certains avantages comme :

Une intervention non-chirurgicale et simple. Les cheveux repoussent vite. Le résultat final est naturel. Ainsi, cette méthode présente un intérêt certain, notamment si vous souhaitez un résultat le plus naturel possible et le moins invasif possible.

  • Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont utilisés dans deux grands cas de figure : les situations d'urgence (hémorragies lors d'un accouchement, d'un accident, d'une opération chirurgicale…) et les besoins chroniques (maladies du sang et cancers).
  • La transfusion sanguine constitue un traitement d'appoint essentiel à la survie de milliers de personnes. Une transfusion est un acte médical consistant à injecter du sang ou un composant sanguin par voie intraveineuse. La quantité de sang à transfuser dépend des besoins du malade. Ce sont les médecins qui prescrivent les composants sanguins requis à la stabilisation et à l'amélioration de la santé de leurs patients.
  • Transfusion de composants sanguins:

Chaque composant du sang présente une utilité particulière. La technologie et les connaissances d'aujourd'hui permettent de transformer le sang total en ses divers composants. Ainsi, le médecin ne transfuse au malade que le composant sanguin dont il a besoin. On arrive donc à maximiser l'utilisation de cette ressource vitale qu'est le sang humain.

Globules rouges Une transfusion de globules rouges sert à rétablir la masse globulaire du patient après une hémorragie liée à un accident; ceci permet une augmentation de la capacité du transport en oxygène. Une transfusion de globules rouges sert également à traiter l'anémie chronique chez des patients dont la moelle osseuse est incapable de produire des globules rouges en quantité suffisante.

Plasma On transfuse du plasma, entre autres, pour corriger des déficiences en facteurs de coagulation et pour traiter des chocs en raison de pertes de plasma à la suite de brûlures graves ou d'hémorragies massives.

Plaquettes Les plaquettes comptent parmi les éléments indispensables à la coagulation du sang. On comprend donc toute leur importance pour les malades qui souffrent d'une blessure grave ou hémorragie importante, d'une aplasie, de leucémie et de cancer. Les plaquettes sont nécessaires à leur santé et à leur survie.

  • Médecine interne

Obstétrique Pédiatrie

  • Chirurgie et anesthésie

Traumatologie et soins aux brûlés


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie