Fièvre

De DidaQuest
Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction

Fièvre (Français) / Concept en Anglais (Anglais) / Concept en Arabe (Arabe)


Puce-didaquest.png Définition

  • Domaine, Discipline, Thématique :

Catégorie:Médecine / Catégorie:Santé / Catégorie: SVT / Catégorie: Biologie

Définition écrite

Niveaux de formulation différents:

  • La fièvre est l'état d'un animal à sang chaud dont la température interne s'élève et devient nettement supérieure à sa température ordinaire (37 °C en moyenne chez l'humain), en l’absence d’activité physique intense, et qui renseigne sur un problème interne du corps.
  • La fièvre est une réponse naturelle de défense, spécifique aux organismes homéothermes, qui se traduit par une hyperthermie déclenchée principalement par l'organisme pour lutter contre une infection ou causée par un mauvais fonctionnement du corps.
  • La fièvre ou pyrexie est un phénomène physiologique spécifique aux organismes homéothermes, qui accroît les défenses d'un organisme par plusieurs voies complémentaires, ce symptôme se traduit par une hyperthermie déclenchée principalement une réponse hypothalamique stimulée par des substances pyrogènes principalement libérées par les macrophages et/ou lors des phénomènes inflammatoires et/ou par un dysfonctionnement de processus physiologiques (hormonaux, thyroïdiens,...).


Définition graphique


Titre de la définition graphique 1 Titre de la définition graphique 2 Titre de la définition graphique 3

Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés

Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

  • La température normale de l'homme est comprise entre 36.5°C et 37,5°C, au delà de 38°C l'homme à de la fièvre.
  • Chez l'espèce humaine, lorsque la fièvre est modérée, entre 37,7 °C et 37,9 °C, on parle de fébricule.
  • La température normale du chien est comprise entre 38°C et 39°C au delà de 40°C le chien à de la fièvre.
  • La fièvre fait partie intégrante des phénomènes d'inflammation et permet d'aider le corps à se défendre.

L’action de la fièvre

  • La fièvre, c’est une hyperthermie, la température du corps s’élève de quelques degrés parce que l‘organisme cherche à lutter contre les infections, qu’elles soient virales ou bactériennes. C’est donc un phénomène de défense, en effet beaucoup de germes ne sont plus actifs au delà de 38,5 ou 39°. Plus la température s’élève, plus il est difficile aux micro organismes de survivre et proliférer.

La fièvre provoque une accélération de l’ensemble du métabolisme et le système immunitaire produit plus de globules blancs, plus d’anticorps et une substance appelée interféron, tous s’activent pour défendre votre organisme contre les germes nuisibles. Les fonctions physiologiques vont être stimulées, notamment au niveau cardio-vasculaire, la circulation sanguine et lymphatique s’accélère, ceci dans le but d’amener au plus vite les agents défensifs sur le lieu même de l’infection. La fièvre permet également un drainage abondant, avec des sueurs plus importantes, des urines plus chargées, et souvent plus colorées. Signe que les toxines sont évacuées et éliminées plus rapidement.


Boire beaucoup et manger peu

  • La fièvre a aussi le pouvoir de neutraliser les enzymes nécessaires à la digestion, c’est pourquoi vous n’avez pas faim quand vous êtes fiévreux, c’est tout à fait normal, vous n’êtes pas capable de digérer correctement. C’est une erreur de vous forcer à manger dans ce cas là puisque le corps mobilise ses énergies de défense pour lutter contre l’infection. Mais il faut s’assurer de rester bien hydraté.


Laisser au corps une chance de se guérir seul

  • La fièvre en elle même n’est jamais dangereuse et ne doit pas inquiéter. S’il y avait danger, ce serait à cause du déséquilibre interne auquel la fièvre essaie justement de mettre un terme.

Il est donc recommandé de chercher plutôt à soutenir l’action de la fièvre, de l’accompagner avec quelques mesures simples. Faire chuter la fièvre avec des antipyrétiques (médicaments qui luttent contre la fièvre) ne fera que masquer la maladie alors qu’elle est agissante. La cause la plus fréquente d’une fièvre est une infection bactérienne ou virale, que la grande majorité des mécanismes d’auto-guérison du corps peut résoudre avec du repos.

  • Il serait bon de ne chercher à lutter contre la fièvre que seulement si celle-ci est très importante et entraîne agitation et confusion, notamment pour les enfant de moins de 6 ans, il y a des risques de convulsions qui peuvent apparaître au dessus de 39°.

Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles

Puce-didaquest.png Questions possibles

  • La fièvre est-elle mauvaise ou bénéfique ?
  • Les animaux peuvent-ils avoir de la fièvre ?
  • Quelles sont les causes de la fièvre ?

Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes



Puce-didaquest.png Aides, Astuces,...

= Puce-didaquest.png Difficultés liées à son enseignement =

  • Dépasser les conceptions erronées, notamment la dimension péjorative
  • La compréhension des nombreuses mécanismes et des processus de défenses d'un organisme par plusieurs voies complémentaires
  • Les origines de la fièvre peuvent être différentes : surexposition au soleil, hyperthyroïdie, infection virale ou bactérienne, maladie du système nerveux.

Puce-didaquest.png Liens Internet

Puce-didaquest.png Bibliographie

  • Karl Reinhold August Wunderlich est un médecin allemand, né le 4 août 1815 à Sulz am Neckar et mort le 25 septembre 1877 à Leipzig. Ses travaux sur la fièvre sont célèbres et contribuent à la mise au point de l’usage du thermomètre en médecine. Il présente la fièvre comme le symptôme d’une maladie et non une maladie en tant que telle.