Obésité

De Didaquest
Aller à la navigationAller à la recherche


Autres Fiches Conceptuelles
Posez une Question
Target Icon.pngVotre Publicité sur le Réseau Target Icon.png

Puce-didaquest.png Traduction



Puce-didaquest.png Définition

Domaine, Discipline, Thématique


Définition écrite


Tableau imc.PNG

  • Chez l’enfant et l’adolescent, l’évaluation de la corpulence se base sur des courbes qui représentent la distribution statistique de l’IMC dans la population et qui tiennent compte des variations physiologiques de l’adiposité au cours de la croissance. L’excès pondéral est défini à partir du 95ème percentile des courbes de corpulence.


Définition graphique




Puce-didaquest.png Concepts ou notions associés


References
Références


Liens éducatifs relatifs aux 5 Mots-Clés Principaux

Sur le Portail Questions / Réponses

Sur Portail de Formation Gratuite

Sur des sites de Formation

Sur DidaQuest

Obésité sur :

Wikipedia / Wikiwand / Universalis / Larousse encyclopédie / Khan Académie

Sur Wikiwand : Nutriment /

Aliment / Macro-élément / Micro-élément / Oligo-élément

Sur Wikipédia :

Nutriment / Aliment / Macro-élément / Micro-élément / Oligo-élément

Sur Wikiversity : Nutriment / Aliment / Macro-élément / Micro-élément / Oligo-élément
Sur Universalis : Nutriment / Aliment / Macro-élément / Micro-élément / Oligo-élément
Sur Khan Académie :

Nutriment / Aliment / Macro-élément / Micro-élément / Oligo-élément



Puce-didaquest.png Exemples, applications, utilisations

Epidémiologie

Statistique asma.jpg

  • L’augmentation de la prévalence et de l’incidence de l’obésité en fonction du changement du mode de vie et de modernisation, constituent un problème de santé publique dans les pays industrialisés et dans beaucoup de pays en voie de développement. Les prévisions mondiales au-delà de l’an 2000 sont inquiétantes (World Health Organisation. 2013).
  • La prévalence de l’obésité évolue dans le temps. L’augmentation la plus importante est relevée aux Etats-Unis et en Allemagne, suivis de la Finlande, de l’Angleterre, puis de l’Espagne. En France, la prévalence est faible et augmente peu. En Suède et aux Pays-Bas, la prévalence est basse et l’augmentation est également faible.
  • Les différences de prévalence de l’obésité entre les pays ou entre les races et les ethnies sont plus prononcées chez les femmes que chez les hommes (Vicennati et al., 2002; Kopelman, 2000).

En Tunisie

  • En Tunisie, selon les enquêtes budget-consommation et niveau de vie des ménages (EBCNVM), la prévalence de l’obésité est élevée, notamment chez les femmes, et elle a

fortement évolué au cours des deux dernières décennies en passant de 8,7 % en 1980 à 17,4 % en 1995. En 1996/97, l’enquête nationale de nutrition a révélé une prévalence de 22,7 % chez les femmes Latifa et al. (2002). Cette prévalence augmente avec l’âge.


Les formes de l’obésité

Forme de l'obésité.png

  • Dans la forme androïde, le tissu adipeux est en grande partie extra-abdominal ou viscéral, il est surtout sous-cutané ou superficiel dans la forme gynoïde. On parle également d’obésité respectivement centrale et périphérique (Sunami et al., 1999).

L'obésité et le sexe

  • La graisse corporelle de l’homme de poids normal s’élève à 12% du poids du corps, contre 25% chez la femme. Celle-ci est donc naturellement deux fois plus grosse (Mcardle et al., 2001).
  • Les différences sexuelles ne concernent pas uniquement la quantité de tissu adipeux plus importante chez la femme, mais également sa localisation.
  • Ainsi, chez la femme, la graisse se situe surtout dans la partie basse du corps, sous un plan horizontal passant par l’ombilic : le bas du ventre, des fesses, des hanches et les cuisses, véritable caractère sexuel secondaire.
  • Alors que chez l’homme, les muscles des fesses et des cuisses ne sont recouverts que d’une fine épaisseur de graisse. Celle-ci se concentre plutôt sur la moitié haute du corps: nuque, cou, épaule, thorax et partie de l’abdomen situé au-dessus de l’ombilic.


Par conséquent, chez l’homme obèse, la graisse est présente surtout dans sa partie haute du corps, alors que chez la femme obèse, elle se situe dans la partie basse du corps. Nous parlons respectivement d’obésité androïde et gynoïde.


  • Au cours de la dernière décennie, il est apparu évident que la distribution régionale du tissu adipeux représente une composante extrêmement importante dans l’association entre l’obésité androïde et les maladies cardiovasculaires, puisque des études longitudinales ont démontré qu’une accumulation importante de tissu adipeux abdominal était associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de mortalité associée (Haffner, 2007).
  • De plus, une accumulation importante de tissu adipeux abdominal a été associée à un état de résistance à l’insuline, à l’hyperinsulinémie, à l’intolérance au glucose, à certaines dyslipoprotéinémies, et à l’hypertension (Despres, 2006). Toutes ces études prouvent l’effet de la topographie du tissu adipeux représentant ainsi une variable critique dans l’évaluation clinique du patient obèse. Jusqu’a récemment, la plupart des études avaient utilisé des mesures anthropométriques afin d’étudier la distribution régionale du tissu adipeux. ==>Ainsi, la mesure de la circonférence de la taille constitue la variable la plus utilisée et qui constitue un bon reflet de l’accumulation de la graisse viscérale (Pouliot et al., 1994).
  • Ainsi, la mesure du tour de taille fait partie, au même titre que le calcul de l’indice de masse corporelle, de l’examen clinique de tout patient.


Mesure de la composition corporelle

  • Evaluer et quantifier la répartition graisseuse est une donnée essentielle dans la prise en charge d’une obésité.
  • Nous disposons de différentes techniques, chacune présentant des avantages et des inconvénients, certaines pouvant être utilisées en pratique courante et d’autres restants réservés à la recherche clinique.
  • Les mesures anthropométriques furent la première technique utilisée pour étudier la répartition graisseuse par le biais des plis cutanés puis des circonférences et enfin plus récemment par les diamètres abdominaux. Elles présentent l’immense avantage d’avoir un très faible coût et d’être relativement facile à exécuter.
  • Les circonférences les plus utilisées sont le tour de taille (TT) et le tour de hanches (TH) avec le calcul du rapport tour de taille tour de hanche (RTH).
  • Plusieurs études ont montré que la reproductibilité intra-observateur (reproductibilité de la mesure par le même observateur) et inter-observateur (reproductibilité de la mesure par plusieurs observateurs) du TT et du RTH étaient excellentes (Chen et al., 2001; Nordhamn et al., 2000), ce qui a conduit à une large diffusion de recommandations qui préconisent l’utilisation de ces mesures.

RTH.png


Puce-didaquest.png Erreurs ou confusions éventuelles



Puce-didaquest.png Questions possibles



Puce-didaquest.png Liaisons enseignements et programmes

Idées ou Réflexions liées à son enseignement



Aides et astuces



Education: Autres liens, sites ou portails




Puce-didaquest.png Bibliographie